Heroes passe à la « Personality Animation »

Je suis très satisfait, dans ma découverte très rapide du jeu Heroes of Might and Magic V, notamment par les innovations narratologiques qu’il y a eu dans la conception. En effet, après du « retard » accumulé par rapport à d’autres jeux de stratégie, qu’ils soient en temps réel ou en « tour par tour », Heroes passe enfin à la « Personality Animation », c’est-à-dire à la personnification de ses personnages, qui sont maintenant davantage que des pions à contrôler, devenant de véritables intervenants au sein d’une histoire qui prend de l’importance.

J’emprunte le terme « Personality Animation » à Marcel Jean, qui l’utilise afin d’illustrer le phénomène qui, dès Gertie the Dinosaur (Winsor McCay, 1914), amène le cinéma d’animation vers une anthropomorphisation d’animaux qui deviendra une tradition.

Blizzard avait déjà commencé ce type de création de personnages avec Warcraft II, où les héros avaient une importance dans l’histoire, mais pas autant que Starcraft, où ils sont le moteur principal du jeu, et où ils interagissent en synchro image/son plutôt que par simplement un texte d’introduction.

À noter par contre que cette animation personnifiée n’est pas nécessairement « meilleure » qu’une autre, mais elle permet un différent type d’interaction entre le joueur et son avatar dans le jeu vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *