Récit au présent et mise en abîme métaphorique: l’exemple de Troie d’Akhenaton

On semble intuitivement croire qu’un récit se fait par rapport à une histoire qui est au passé. Par contre, le récit « au présent » est possible, et, dans certains cas, porte une signification très différente du récit habituel. Il pourrait en effet – puisqu’au présent – faire référence très facilement à lui-même [tel une mise en abîme]. Je porte donc à votre attention l’introduction de la piste « Troie » d’Akhenaton, récitée par Sako [du groupe Chiens de paille].

L’orée du XXIème siècle voit l’apogée de l’éternel combat
Opposant les Troyens de la variété
Aux Spartiates, valeureux guerriers du sens
Ayant comme seules armes, la puissance de leur son et leurs âmes
La ferveur et la violence de ces affrontements
Donnent la sève de ce glorieux récit
À l’heure où celui-ci vous est conté
, les Spartiates débarquent sur la plage (Sako, sur « Troie », Akhenaton, Soldat de fortune, 03; l’italique est de moi)

Dans ce cas-ci, l’intérêt est dans le fait que le narrateur nous narre une histoire qui se déroule en temps réel. Le narrateur est par ailleurs une autre voix que celle du rappeur principal. Il devient en quelque sorte annonciateur (énonciateur?) d’un événement qui se déroule – à deux niveaux: d’une part, le niveau diégétique, l’histoire de Troie, et d’autre part, le niveau expérience-en-temps-réel, celle de la chanson elle-même. Certains éléments tendent à confondre ces deux niveaux (déjà, dans l’introduction, le personnage parle des Troyens comme ceux « de la variété », faisant référence à un genre musical), et voilà ce qui fait toute l’efficacité de la figure de style.

N’y a-t-il pas une mise en abîme dès lors? D’une part, on peut voir une analogie entre la guerre de Troie et le combat contre la musique « variété » qui prend de plus en plus de place au sein du rap. Ce qui crée complètement cette mise en abîme, c’est que ce combat qui se déroule en ce moment même (« à l’heure où celui-ci vous est conté« ) représente la chanson elle-même, qui est un combat contre ce type de musique. La mise en abîme métaphorique ici est intéressante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *