Toto le héros (Jaco Van Dormaël, 1991)
Toto le héros (Jaco Van Dormael, 1991)

4 ans après sa rédaction, j’ai plusieurs réserves sur mon texte sur la temporalité dans Toto le héros de Jaco Van Dormael. En voici une claire et nette:

Puisqu’il possède des éléments irréalistes et plus ou moins incohérents, que nous verrons particulièrement par la temporalité des séquences et de la narration, qu’est-ce que le réalisateur, Jaco van Dormael, avait comme objectif en rendant son film déroutant?

Certains connaissent mon penchant anti-intentionnaliste qui s’est manifesté à plusieurs reprises à travers ce blogue.

Reste que, comme d’autres textes publiés entre 2002 et 2005, je n’en avais pas encore fait de lien à partir de mon blogue. Ce lien permettra aux gens qui veulent intervenir sur ce film (ou cette analyse) en particulier de le faire.

N.B. Il en manque un schéma, que je tenterai d’intégrer lorsque j’aurai le temps de me pencher sur les problèmes technologiques que cela implique.

Image tirée de http://www.cinergie.be/endvd.php?action=display&id=11.

P.S. (juin 2010). J’ai été étonné de lire que j’avais été cité par un document de la Cinémathèque belge, via mon ancien site hhreseau.qc.ca (que j’ai décidé cette année de ne pas renouveler… mort de sa belle mort en mai 2010).

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire