Menu Fermer

Imposture et compétences vidéoludiques

Hier soir, j’ai vraiment expérimenté cette imposture qui est mienne. Je ne suis pas un gamer au sens large (autant que je ne suis pas cinéphage au sens large), ce qui ne m’empêche pas d’aimer les jeux vidéo. C’est vraiment une question de « compétences sensori-motrices », c’est-à-dire tout ce qui a trait à faire des actions rapidement, et à ce que la compétence d’accomplir ces actions ou non soit garante de la survie du personnage, dans un survival-horror.

Ce sont les deux derniers titres de la série Resident Evil qui m’ont testé. J’ai eu l’occasion de tester Resident Evil 4 (Capcom, [2005] 2007) sur la Wii et Resident Evil 5 (Capcom, 2009) sur Xbox 360. J’aurais dû prendre la manette dès le départ prétextant mon inexpérience pour profiter de l’introduction pour me pratiquer. Je n’ai pas joué longtemps il faut dire. Le gars à la chain saw a eu raison de moi trois fois sur la Wii. Sinon, c’est la vague de zombis entraînée par le gars au porte-voix qui m’a bloqué trois fois (faut dire que mon allié préférait aller chercher la mitraillette plutôt que de venir m’épauler alors que je tentais de comprendre que « L-G » indiquait le joystick de gauche).

J’aime définitivement mieux quand c’est la souris qui joue le rôle du regard. Je me suis habitué à la dernière minute à ne pas toucher ou à peu près au joystick de droite sauf pour tirer. Mais bon, je ne suis pas un gars de console (mon dernier FPS était Return to Castle Wolfenstein sur PC); je viens de ravoir mon vieux SNES. Je vais par contre m’acheter une manette pour me re-familiariser avec ce type de gameplay, ça me manque.

Je travaille sur ces compétences sensori-motrices avec StarCraft. J’apprends les hotkeys que j’ai toujours négligé, j’apprends à bien gérer mes groupes d’unités et de bâtiments, etc. Bref, je fais un peu de rattrapage… Après avoir été trop studieux depuis le secondaire, je constate que j’ai quand même négligé une bonne partie de ma formation!

Image tirée de : http://thesituationist.wordpress.com/2009/02/13/.

Articles similaires

3 Comments

  1. noreply@blogger.com (Simon Dor)

    Je suis d’accord, et je le constate parfois en lisant des textes sur les jeux vidéo. En effet, dans ces cas-là, ça me rassure 🙂

    Mais comme de toute façon j’assume ne pas chercher à être spécialiste de FPS ou de jeux vidéo d’horreur, je prends mon inexpérience comme un petit défi personnel.

  2. Ping :La limite de l’émulation : l’interface physique des jeux vidéo | Simon Dor.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *