Fermeture du Club vidéo Beaubien

C’était malheureusement prévisible à moyen ou long terme, mais c’est déjà officiel: le Club vidéo Beaubien ferme ses portes. Après une succursale de la Boîte noire, le Septième et la succursale montréalaise du Phos, voilà qu’un autre fleuron de films répertoire de Montréal disparaît.

Club vidéo Beaubien

En arrivant à Montréal, en commençant ma majeure en cinéma à l’UdeM, j’ai emménagé à deux minutes de ce club vidéo, soit sur Chateaubriand entre Beaubien et Bellechasse. C’est là que j’ai loué la grande majorité des films que j’ai visionné pour mes cours (à la première session, j’avais environ 70 films à visionner). Toute la logistique de location de films faisait partie intégrante de mon expérience cinéphilique du moment. On passe vraiment à une autre période à la fois de la cinéphilie, mais aussi de l’enseignement des études cinématographiques je pense. Je ne suis pas encore tout à fait convaincu que ça rendra les films eux-mêmes plus accessibles pour les étudiants, et encore moins pour le public en général. C’était toujours intéressant de savoir qu’un certain nombre de films mis au programme étaient accessibles dans ces havres de culture.

Pour avoir travaillé un certain temps dans un club vidéo, cette disparition d’une institution m’attriste particulièrement: c’était un espace cinéphilique très certainement pas optimal comme peut l’être un festival ou un ciné-club, mais reste que ça permettait une proximité avec des cinéphiles qu’il n’y aura plus aussi facilement.

Ce vidéo créé pour faire la promotion du club vidéo montre bien son ton et sa personnalité, mais en même temps documente cette mort annoncée depuis un certain temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *