Je n’ai jamais été un grand fan de la série Command & Conquer, initialement développée par Westwood Studios. En compétition depuis les premières heures avec les séries de Blizzard, Warcraft et StarCraft, C&C a toujours été le plus prolifique en termes de quantité de jeu, alors que Blizzard a toujours eu l’avantage de la longévité de chacun de ses jeux. Visiblement, le second semble payer davantage à long terme.

Parce que là.

La version alpha de leur prochain jeu, intitulé simplement Command & Conquer, était très moyenne et a mené à une annulation de la sortie, provisoire ou définitive, le communiqué n’est pas clair à ce sujet. J’y ai joué quelques minutes, enregistrées ici:

Mais un jeu de stratégie sur navigateur — intitulé Command & Conquer: Tiberium Alliance —, qui n’est pas loin de la plupart des jeux Facebook, quelle mauvaise idée. Pour collecter des ressources, on n’est dans Farmville (Zynga Game Network Inc., 2009): on clique sur la mine pour lancer l’exploitation, on attend une minute de temps réel*, puis on reclique dessus. Les batailles consistent à enligner des unités sur des « vagues » et de les regarder s’affronter si jamais il adonne qu’elles sont face à des unités ennemies.

C’est sans compter la traduction française problématique. Les textes dépassent parfois la ligne à laquelle ils sont assignés et empiètent sur le paragraphe d’en-dessous. Les fenêtres du tutoriel rendent illisibles les fenêtres normales qui donnent les « missions » du jeu.

Si quelqu’un comprend quelque chose à cette stratégie marketing ou à la jouabilité de ce dernier, j’aimerais en savoir plus! Y a-t-il vraiment un intérêt à ça?

*Je devrai faire la distinction claire entre différentes définitions de « temps réel ». Ici, je parle du temps dans la vie quotidienne.

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire