Day[9]: le design de jeu pour les spectateurs [GDC]

Je suis un fan de Sean Plott, alias Day[9], qui propose depuis 2009 plusieurs fois par semaine des analyses détaillées de parties de StarCraft II. Son implication commence à être de plus en plus large, alors qu’il s’est joint à Artillery Games pour créer un jeu de stratégie en temps réel jouable strictement sur un navigateur web et qu’il est invité au Game Developer Conference.

C’est là qu’il a donné cette conférence, intitulée « The Observer Friendly Game » (via Gamasutra), où il propose quelques éléments de base mais cruciaux pour rendre un jeu plus facilement regardé (vidéo via Gamespot).

Parmi les éléments qu’il note, il y a:

  • Des endroits précis pour placer la webcam (souvent dans les coins) d’un joueur qui veut diffuser ses propres parties sur Twitch, par exemple;
  • Des éléments clairs indiquant l’état du jeu qui permettent à quelqu’un qui ne connaît pas trop le jeu d’y plonger et d’être capable minimalement de comprendre où en sont les choses ou à un joueur expérimenté de comprendre ce qu’il aurait fait autrement;
  • Une segmentation précise de la jouabilité. Par exemple, diviser le jeu en niveaux, en maps, en segments narratifs; tant qu’on puisse se référer facilement à un moment précis ou une action précise, à la fois verbalement ou dans un vidéo YouTube.

Day[9] propose une conférence vraiment brillante qui pointe ce qui semble des évidences mais qui doit être pleinement réfléchi pour que des joueurs puissent facilement partager leur intérêt pour un jeu (et en faire des retombées pour les éditeurs).

Note: L’image d’en-tête est de League of Legends (Riot Games, 2009-2013)

4 réponses sur “Day[9]: le design de jeu pour les spectateurs [GDC]”

  1. Merci Guillaume! Ça me motive à reprendre un peu un rythme plus rapide de publication. Quitte à faire juste de courts billets. Il y a tellement de blogues qui font ça et que j’apprécie, je me dis que je peux bien le faire aussi. Ça rappelle qu’on existe et si ça peut faire dialoguer.

  2. Tout à fait d’accord !

    En fait, on vit dans un monde où les interactions sont tellement multiples, où l’on est bombardés d’information. Souvent, on voudrait creuser et creuser un filon, hélas, le temps nous manque. Il y a des blogues que j’aimerais suivre plus assidûment, mais c’est chose difficile, du fait qu’ils sont très généreux en contenu. J’ai réalisé de mon côté que mes longs billets attirent peu de monde, les gens répliquent surtout au stock succinct.

    Joyeuses fêtes à toi, en passant!

  3. Content de voir que c’est partagé comme sentiment! J’imagine que les textes plus aboutis sont ou bien intimidants à lire, ou simplement intimidants à commenter. Ça m’arrive souvent de lire un texte très long et d’être vraiment d’accord, mais de ne pas trop savoir quoi répondre. Ce doit être la même chose pour mes lecteurs.

    Joyeuses fêtes à toi aussi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *