Je donne un nouveau cours cet automne, cette fois-ci à l’Université du Québec à Montréal (UQAM): Analyse des jeux vidéo (FCM2870). Je suis très enthousiaste de donner un troisième cours original, en plus de le donner dans une nouvelle université.

Le cours fait partie du programme de Baccalauréat en communication (médias numériques). Le programme même n’étant pas axé sur le jeu vidéo, mon cours sera probablement le premier aperçu des manières dont le jeu est étudié pour bien d’entre eux. C’est en grande partie l’objectif que je me donne avec ce cours: voir sous quelles approches les jeux peuvent être étudiés et la pertinence de le faire du point de vue culturel et social.

Comme pour la dernière session, je ne sais pas exactement de quelle manière je ferai interagir la séance avec mes occasionnels billets de blogue. J’ai pourtant toujours à cœur de venir discuter de mes cours comme de mes recherches ici ou ailleurs en ligne, pour au moins deux raisons:

  1. parce que le web existe et qu’il faut à mon sens que les sciences humaines y soient représentés par leurs acteurs eux-mêmes;
  2. parce que la pensée n’existe pas qu’entre les murs universitaires et qu’il faut qu’elle entre en dialogue avec d’autres intéressés.

Bien sûr, le temps manque souvent. Mais quand il sera là, je me ferai plaisir de bloguer sur les thèmes du cours ici. Bonne session!

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2016), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire