Je publie ce court billet environ un an après la publication des textes « Emulation » et « Strategy » que j’ai publié dans le Routledge Companion to Video Game Studies, dirigé par Mark J.P. Wolf et Bernard Perron, début 2014. J’ai pu développer deux idées très générales sur chacun de ces concepts liés aux jeux vidéo de sorte d’expliquer leur utilité et leurs enjeux pour les chercheurs en études du jeu vidéo.

Dans mon  article sur l’émulation, j’ai insisté sur les répercussions de l’utilisation des jeux sur émulateurs pour la recherche. En permettant une plus grande accessibilité, on perd tout de même en précision et on change le contexte de réception.

Dans le texte sur la stratégie, j’ai insisté sur les défis que l’étude des jeux de stratégie implique, notamment sur le plan de la jouabilité. Comme ce sont des jeux d’émergence complexes, il est difficile de chercher à les comprendre pour les étudier.

Le livre final a un prix de vente assez élevé mais devrait être accessible en bibliothèque.

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2016), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire