Je viens de voir que le dernier numéro de la revue Sciences du jeu, intitulé « Jeux traditionnels et jeux numériques : filiations, croisements, recompositions », vient de paraître. J’y signe un texte intitulé « Rejouer le récit dans différentes adaptations ludiques de l’univers de J.R.R. Tolkien ». Je montre de quelles manières les jeux vidéo et les jeux traditionnels adaptent différents l’univers transmédiatique de la Terre du Milieu considérant, notamment, la manière dont chacune de ces industries se positionne par rapport à la notion de genre.

En voici le résumé:

L’univers de J.R.R. Tolkien semble avoir une propension à susciter un fort sentiment d’immersion dans différents genres ludiques. Mais la connaissance préalable d’un récit mène à une expérience bien différente de celle d’une histoire inconnue. À travers l’exploration de différentes adaptations vidéoludiques, notamment le jeu de stratégie en temps réel The Lord of the Rings : The Battle for Middle-earth (EA Los Angeles, 2004), on verra comment celles-ci tendent à vouloir préserver des mécaniques de genres conventionnelles. Au contraire, le jeu de plateau La Guerra dell’Anello (Roberto Di Meglio, Marco Maggi et Francesco Nepitello, 2004) en adapte l’esprit plutôt que la lettre, en se centrant d’une manière plus précise sur le sentiment d’incertitude des personnages. Cet article propose une analyse comparative de différentes stratégies d’adaptation, entre jeux traditionnels et jeux numériques, dans un contexte où un joueur ou une joueuse en connaît déjà les enjeux narratifs majeurs.

J’ai travaillé ce thème depuis un certain temps déjà, soit depuis la première fois que j’ai donné mon cours sur les jeux de stratégie. Ce texte a aussi fait l’objet d’une conférence à Nancy en novembre 2014. C’est un plaisir de voir qu’un texte complet et publié en a finalement émergé.

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2016), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire