Richard Bartle et le rôle des typologies : joueurs, pratiques ou communautés?

Ce texte sur la typologie de Richard Bartle a été présenté lors d’une séance de séminaire du groupe de recherche HomoLudens, le 13 mars 2015. Il a été mis en ligne en format PDF sur Academia. La version ci-présente a été adaptée au format blogue en février 2017. * Texte commenté : Bartle, Richard A. 1996. … Continuer la lecture de « Richard Bartle et le rôle des typologies : joueurs, pratiques ou communautés? »




Repenser l’histoire de la jouabilité. L’émergence du jeu de stratégie en temps réel

J’ai le plaisir de présenter ici ma thèse de doctorat intitulée « Repenser l’histoire de la jouabilité. L’émergence du jeu de stratégie en temps réel ». À travers l’exemple du STR, je ne suis interrogé à savoir si la jouabilité venait jouer un rôle dans l’écriture de l’histoire des jeux vidéo. Il en a émergé un texte qui est parallèlement histoire d’un genre et essai sur la jouabilité.




Rejouer le récit dans différentes adaptations ludiques de l’univers de J.R.R. Tolkien

Je viens de voir que le dernier numéro de la revue Sciences du jeu, intitulé « Jeux traditionnels et jeux numériques : filiations, croisements, recompositions », vient de paraître. J’y signe un texte intitulé « Rejouer le récit dans différentes adaptations ludiques de l’univers de J.R.R. Tolkien ». Je montre de quelles manières les jeux vidéo et les jeux traditionnels … Continuer la lecture de « Rejouer le récit dans différentes adaptations ludiques de l’univers de J.R.R. Tolkien »




Identité(s) du joueur et du personnage: au-delà de l’analyse mimétique des jeux vidéo

Un petit mot pour vous annoncer la parution récente du livre Identité et multiplicité en ligne aux Presses de l’Université du Québec, dirigé par Maude Bonenfant et Charles Perraton. J’y signe un article intitulé « Identité(s) du joueur et du personnage: au-delà de l’analyse mimétique des jeux vidéo ». J’utilise l’exemple plus particulier des jeux de stratégie … Continuer la lecture de « Identité(s) du joueur et du personnage: au-delà de l’analyse mimétique des jeux vidéo »