Jozef Siroka sur le cinéma d’auteur « vulgaire »

Ce que j’aime de Jozef Siroka, c’est en grande partie son humilité comme blogueur. Il est capable de synthétiser, clarifier et creuser des questions pertinentes en faisant dialoguer différentes perspectives, différents points de vue, sans s’approprier les idées des autres. La pertinence, ce n’est pas essayer d’être le premier à avoir dit quelque chose, mais d’être le premier à chercher à comprendre et à faire comprendre quelque chose.

L’attitude critique

Il y a environ trois ans que je ne suis plus intensivement la scène hip-hop d’ici. Il y a quelques mois, je reçois l’album Prisonniers du temps de Terio & Fly, avec la mention Hiphopfranco.com, et j’ai décidé sur un coup de tête de saisir la balle au bond et de replonger dans l’exercice d’écriture de critiques.

Le rôle de la critique vis-à-vis des cinéastes

Sur son blogue, Sylvain Lavallée s’amuse à idéaliser le rôle de la critique vis-à-vis des cinéastes, à présenter une version satirique, poussée à l’extrême du rôle de la critique. Cette satire m’apparaît quelque part entre 1) le point de vue que les cinéastes ont du point de vue que les critiques ont des cinéastes, et …