Mon séminaire à la maîtrise: « Épistémologie de la recherche en sciences humaines »

C’est la première fois que j’ai vraiment l’occasion de donner un séminaire à la maîtrise. J’ai pu tout de même par le passé donner une partie du cours « Immersion et perception » aux étudiant-e-s de 2e cycle de la maîtrise en création numérique à Rouyn-Noranda et ai déjà donné deux séances lors de séminaires d’une collègue …

Repenser l’histoire de la jouabilité. L’émergence du jeu de stratégie en temps réel

J’ai le plaisir de présenter ici ma thèse de doctorat intitulée « Repenser l’histoire de la jouabilité. L’émergence du jeu de stratégie en temps réel ». À travers l’exemple du STR, je ne suis interrogé à savoir si la jouabilité venait jouer un rôle dans l’écriture de l’histoire des jeux vidéo. Il en a émergé un texte qui est parallèlement histoire d’un genre et essai sur la jouabilité.

Descartes, Foucault et la ressemblance

Au début du XVIIe siècle, en cette période qu’à tort ou à raison on a appelée baroque, la pensée cesse de se mouvoir dans l’élément de la ressemblance. La similitude n’est plus la forme du savoir, mais plutôt l’occasion de l’erreur, le danger auquel on s’expose quand on n’examine pas le lieu mal éclairé des confusions. « C’est une habitude fréquente », dit Descartes aux premières lignes des Regulae, « lorsqu’on découvre quelques ressemblances entre deux choses que d’attribuer à l’une comme à l’autre, même sur les points où ils sont en réalité différentes, ce que l’on a reconnu vrai de l’une seulement des deux1 ». L’âge du semblable est en train de se refermer sur lui-même. Derrière lui, il ne laisse que des jeux (p. 65).

Note et référence

1. Descartes, Oeuvres philosophiques (Paris, 1963), t. I, p. 77.

Foucault, Michel. 1966. Les mots et les choses : une archéologie des sciences humaines. Paris: Gallimard.

Alex Gagnon sur la disparition des intellectuels

Sur Littéraires après tout, Alex Gagnon propose une réflexion très pertinente sur la disparition des intellectuels dans l’espace public, voire sur le mépris qui entoure leur travail de nos jours.

L’auteur rappelle la pensée de Michel Foucault sur la question de la spécialisation de la pensée, allant depuis probablement Jean-Paul Sartre au-delà d’une pensée générale pour se centrer sur des problèmes spécifiques, disciplinaires, et donc compartimentés d’une manière qui elle-même est (ou devrait être) un problème sur lequel il faut parfois se centrer.

Je cite un extrait de sa conclusion:

La critique systématique et sans nuance de toutes les formes d’autorité (sur telle ou telle question, par exemple, le ou la spécialiste a une autorité que je ne saurais avoir) nous conduit souvent, aujourd’hui, dans un piège: sous un prétexte parfois «égalitariste», qui est en fait un relativisme assez stupide, la parole, l’analyse ou l’opinion des spécialistes sont souvent ignorées, instrumentalisées voire même déconsidérées – et surtout, on le devine, autour des débats ou dans les secteurs du savoir où le sens commun se sent spontanément invité et investi d’une légitimité naturelle, qui est en fait souvent fausse et usurpée.

Gagnon rappelle que Foucault n’est pas contre cette spécialisation. Mais il reste que, suivant la pensée de Foucault (et ici c’est plutôt moi qui formule), la compartimentation de la pensée est une donnée qui forge la pensée elle-même et qui doit être négociée.

Être intellectuel et parler de jeu vidéo semble souvent nous discréditer pour entrer dans des discussions générales sur la pensée elle-même. Mais de nos jours, être du débat public, c’est bien souvent contraire au travail de l’intellectuel.

A History of Real-Time Strategy Gameplay From Decryption to Prediction: Introducing the Actional Statement

Aujourd’hui paraît un numéro de Kinephanos hors-série qui se veut la seconde moitié des actes de colloque de la conférence History of Games de juin dernier, la première moitié ayant été publiée sur Game Studies. Mon article, intitulé « A History of Real-Time Strategy Gameplay From Decryption to Prediction: Introducing the Actional Statement », développe le concept …