Mon séminaire à la maîtrise: « Épistémologie de la recherche en sciences humaines »

C’est la première fois que j’ai vraiment l’occasion de donner un séminaire à la maîtrise. J’ai pu tout de même par le passé donner une partie du cours « Immersion et perception » aux étudiant-e-s de 2e cycle de la maîtrise en création numérique à Rouyn-Noranda et ai déjà donné deux séances lors de séminaires d’une collègue …

Bons parents

Marie-Christine Pitre écrit sur Une vie entre parenthèses un article intitulé « Bons parents » dans la foulée des dernières chroniques de Pierre Foglia en référant aux livres Les tranchées dirigé par Fanny Britt et Le sel de la terre de Samuel Archibald.

Ça ne prend pas [de travail] pour [voir de la connaissance]

Souvent, je lis ou j’entends des formules qui me font me questionner sur la compréhension des gens par rapport à la connaissance. J’ai parfois l’impression que les gens voient la connaissance comme un chemin tracé d’avance, comme une progression linéaire où on peut aisément situer les gens les uns par rapport aux autres. Peut-être est-ce lié à l’idée de l’université comme un « marché » de la connaissance, où on sait d’avance ce qu’on va y chercher et où on paie pour l’avoir?