Analyse érotétique de Carroll

Noël Carroll - Mystifying MoviesJe résume ici un concept qui m’a d’abord été introduit dans le cours Analyse filmique (CIN2103) par Bernard Perron. L’essentiel du contenu de cette page est tiré de mon texte « Lecture fictivisante et lecture documentarisante : analyse érotétique de Close-Up de Kiarostami », présenté comme travail final pour le cours Cinéma documentaire (CIN2104) par Lise Gantheret.

L’analyse érotétique (« erotetic ») proposée par Noël Carroll (1988) préconise que l’analyste se place au poste de spectateur durant la projection. Carroll établit une dynamique de questions/réponses comme la base de la relation film-spectateur, questions qui forment l’intrigue du film.

Il se base sur les observations de Poudovkine pour élaborer sa théorie. Il place comme hypothèse l’idée de question-réponse : « The basic narrative connective–the rhetorical bond between the two scenes–is the question/answer (1988, p. 171). » Ainsi, il structure un film selon les questions et leurs réponses suscitées en nous, dans un schéma où chaque scène a sa fonction. Il amène l’idée de huit types de scènes : establishing scene, questioning scene, answering scene, fulfilling scene, sustaining scene, incomplete answering scene, answering/questioning scene, digression. Elles sont globalement caractérisées par leur fonction au sein du système de questions-réponses que sous-tend le récit. Par ailleurs, Carroll distingue deux types de questions au sein du récit : les micro-questions et les macro-questions. Ces dernières sont les questions qui guident le récit en entier – il peut y en avoir une seule comme plusieurs –, qui, une fois répondues, nous font sentir que l’intrigue est terminée. Mais le récit est aussi articulé avec des micro-questions qui régissent nos attentes à plus court terme.

Carroll propose ce modèle dans l’optique d’expliquer l’action du spectateur dans les movies, une catégorie spécifique de films. Il s’agit de films narratifs populaires et efficaces pour atteindre le marché de masse (1988, p. 204).

Référence

Carroll, Noël. 1988. « An Alternative Account of Movie Narration ». Dans Mystifying Movies : Fads & Fallacies in Contemporary Film Theory, p.170-181. New York : Columbia University Press.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire