Shahrick – Textuel Healing, le EP: Concepts forts, flows décevants

|

|


  1. Intro
  2. Sur le turf
  3. Tiempo Perdido
  4. Devine ce qu’elles m’ont dit (F**k Shahrick)
  5. Personne n’est prêt
  6. Du même block (feat. Kamilean)
  7. Tellement seul (feat. Jones (D.U.O.) & Shi-Noyem)

Shahrick est un artiste rap qui sort de Genève. Impliqué pour la communauté hip-hop, il étudie en sciences de l’éducation et a donné des cours de rap à des jeunes. Le clip «Sur le turf», extrait de ce EP de sept titres, sera diffusé sur les chaînes télévisuelles internationnellement. Quelques fois assez normal sur certains aspects, ses concepts sont intéressants et la qualité musicale des instrumentaux produits par lui prouvent son talent.

Les sujets touchés sont parfois normaux, et avec une certaine touche d’humour, par exemple, sur les femmes dans « Devine ce qu’elles m’ont dit »; on se perd sur le sujet dans « Personne n’est prêt », qui est sans doute une ironie. Par contre, on se perd dans les lignes peu intéressantes. D’une autre facette, il est parfois plus sérieux, comme par exemple, dans « Du même block » ou « Tiempo perdido ».

« Sur le turf » se tient sur un concept de répétition, en répétant le « sur le turf » à presque toutes les lignes, et avec une mélodie en boucle très courte, comme pour nous faire entrer dans un monde où les choses ne changent pas et se répètent sans cesse. Concept intéressant, qui fonctionne à merveille, mais qui rend la chanson en soi quelque peu redondante.

Il y a une bonne envergure musicale, par exemple, avec « Tiempo perdido » et « Du même block », qui sont d’un même genre, de type oriental et assez doux, ou « Sur le turf » et « Personne n’est prêt », qui sonnent davantage électroniques, urbains. On constate cependant une ligne directrice musicale orientale qui est présente dans l’ensemble du EP.

Le flow de Shahrick est décevant par moments, parce qu’il y a beaucoup de pauses et d’étirements qui sont assez redondants. Cependant, « Tellement seul », plus rapide, montre qu’il est capable d’avoir un bon entrain et un flow mieux posé. Il aurait été intéressant de l’entendre davantage là-dessus.

Bonnes atmosphères, mais parfois la musicalité n’est pas à son meilleure, par beaucoup de répétitions. Beaucoup de « sur le turf », dans la chanson du même titre, ou « frangin » et « cousin » dans « Personne n’est prêt ». Comme expliqué plus tôt, elle fait partie du concept, cependant, elle peut briser l’écoute de certains auditeurs (particulièrement sur une première écoute). Un Québécois n’est pas du tout habitué d’entendre « frangin » ou « cousin »… on a de la difficulté à s’accommoder à l’entendre 2-3 fois par verset.

Il y a beaucoup d’aspects qui sont assez normaux, et qui auraient avantage à être diversifiés ou perfectionnés. Par contre, j’ai été satisfait de ce que Shahrick est capable de faire; de bons beats, et une démonstration de talent sans conteste. Le flow répétitif me bloque dans quelques tracks; dommage car les concepts et le message global sont intéressants. J’espère entendre d’autres morceaux de Shahrick à l’avenir qui sauront davantage captiver mon écoute, car je sais pertinamment qu’il a des aptitudes artistiques développées.


À propos de l’auteur


Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *