WhyUs Entertainment – La Mixtape 3: The Final Chapter: Un bon mixtape parmi tant d’autres

|

|

  1. Final Chapter Intro
  2. Take It To 88
  3. G.A.N.G.
  4. Mots Brillants
  5. Y sont pas capable
  6. Inside Your Brain
  7. Je parle
  8. Guess Who’s Back
  9. Ce que je vois
  10. Pour mes soldats
  11. All About Gangsta Music
  12. Mo-Niz’ HotLine
  13. I Love Girls
  14. C toujours mon temps (skit)
  15. Sale Game
  16. One, Two, Three!
  17. For All of US
  18. Hors la loi
  19. Lil’ Dope
  20. L’Afro au Micro
  21. Summer Drama
  22. Yippi Ya Yé
  23. NO
  24. Secteur Nord

Troisième mixtape du label Why Us Entertainment, The Final Chapter fait apparaître bon nombre d’artistes, dont Yvon Krevé, Caya et Cat Burglaz. Quoiqu’il y a de bonnes apparitions, il reste simplement un bon mixtape parmi tant d’autres, ne se démarquant pas particulièrement des autres disques dits mixtapes.

Il y a un certain air léger; on sent que les artistes sont libres dans leurs paroles, et qu’ils profitent du mixtape pour faire passer des messages par l’ironie. Par exemple, «  You are being arrested for having a prostitution réseau  », dit avec un accent très québécois explique bien que « One, Two, Three! » est fait pour déconner.

C’est une bonne combinaison du français et de l’anglais qu’on constate tout au long de l’album; très souvent, les tracks elles-mêmes sont bilingues. Par contre, un nombre de lignes ne sont pas vraiment pertinentes, par exemple :

« J’veux pas être planté comme une fuckin’ plante » (sur « Secteur Nord »)

Ou encore, Ale Dee ( «   J’drop encore plus de bombes que dans l’armée   » ), qui fait une track somme toute décevante, surtout dans les paroles. Parfois, les flows sont malheureusement plus ou moins forts, il semble y avoir du déconnage qui dérape trop et qui a un impact négatif sur le résultat final. Quelques tracks où le flow est plutôt décevant car placé à moitié sur le beat (ex : « Je parle »).

« I Love Girls », avec la collaboration de Yvon Krevé, reste dans le sujet de la sexualité, en restant en grande surface, très appréciable particulièrement par les flows. « Pour mes soldats » : étrange collaboration, particulièrement en ce qui a trait au refrain qui est presque hypnotique. Ironik, par contre, place un texte qui est plutôt normal par rapport à son habitude. La musicalité de la track, surtout par l’opposition et la bonne alternance entre refrains et versets. Généralement, les beats sont très bien construits et musicalement très attrayants. Ils n’ont cependant aucune ligne générale commune. « NO » de Catburglaz, est à mon avis très forte par la belle combinaison des flows bilingues avec le beat.

Quelques artistes connus, mais une grande majorité de rappeurs sont peu connus. Difficile à ce moment-là de pouvoir s’attacher au mixtape. Néanmoins, on peut connaître de nouveaux groupes qui montrent une performance satisfaisante. À mon avis, le groupe aurait intérêt à faire des collaborations ailleurs, car on ne peut pas se baser uniquement sur quelques « featurings » pour encourager les auditeurs à se procurer le mixtape. Les artistes peu connus du label gagneraient à être davantage entendus.


En lire plus sur:

Partager cet article sur:

À propos de l’auteur


Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue au centre de Montréal.


En libre accès en format numérique ou disponible à l’achat en format papier.


Derniers articles


Derniers commentaires


Catégories


Blogroll