Underworld, compilation de Upnorth Records: On ne se dispute pas pour la place

|

|

  1. Joe Black (feat. Cyrus) – J’parle fort
  2. Subliminal (feat. Ill Mestizo & Dynasty) – Triple threat
  3. Cyrus – Représente
  4. William Young – William Young
  5. Daron – Zone Rouge
  6. Egold – Regarde droit devant
  7. Kastellano – Fight music
  8. Annifa – Faut que je classe
  9. Miccalauréat – J’prend ça cool
  10. Papaz et Ironik – C’est ça l’deal
  11. Illogykal – Hip Hop 101
  12. Eye2Eye – Clockspeed
  13. Mystère – Bang Bang

Produit du label Upnorth Records , la compilation bilingue Underworld n’a pas malheureusement un impact puissant. Le son qui en sort n’est pas mauvais en soi, mais il manque malheureusement de force de frappe, de position globale et d’union entre chacun des artistes présents.

« J’parle fort » ne parle pas vraiment fort, il manque d’impact dans l’interprétation pour rendre hommage aux paroles. Même chose pour l’apparition solo de Cyrus, « Représente ». Daron manque clairement d’articulation sur sa chanson, même s’il a une bonne qualité lyrique. Le problème général aurait pu être résolu par un changement au niveau de la musicalité; les beats sont généralement très minimalistes, manquent de complexité dans leur construction et pourraient être plus inspirants.

Aucun des rappeurs ne prend vraiment la parole fortement pour y faire sa place; aucun des rappeurs, mais c’est le cas d’une rappeure, Annifa, qui fait aussi de bons jeux de syllabes même si la rime en souffre parfois. Notons l’apparition de Miccalauréat, qui ne font pas les meilleurs paroles mais savent livrer quelque chose de bien; y apparaît aussi un bon extrait de l’album de Papaz, « C’est ça l’deal », en duo avec Ironik. J’ai par contre été étonné de ma rencontre avec le rap de Illogykal, qui est assez entraînant et crée avec une technique efficace.

On ne s’y dispute pas vraiment pour la place; c’est un problème qui touche la majorité des mixtapes qui sortent actuellement au Québec. Les rappeurs sont-ils capables de frapper le public avec leur musique? À mon avis, il y a beaucoup de jeunes débutants présents sur quelques compilations qui pourraient vraiment montrer qu’ils ont quelque chose à dire, mais qui manquent énormément d’impact du flow pour appuyer les mots qu’ils disent; lorsque ce n’est pas l’inverse. On sent la volonté, mais on n’est malheureusement pas portés à faire jouer leur chanson.

Enfin, j’espère que les jeunes débutants me montreront mon tort dans une prochaine apparition. Je ne sous-estime pas leur volonté, mais il faut reconnaître que leur rap n’est pas parfait, et que négliger un aspect dans la création nous fait perdre l’ensemble de celle-ci.


En lire plus sur:

Partager cet article sur:

À propos de l’auteur


Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue au centre de Montréal.


En libre accès en format numérique ou disponible à l’achat en format papier.


Derniers articles


Derniers commentaires


Catégories


Blogroll