L’artiste raté devenu théoricien

|

|

,

Il y a ce cliché un peu achalant comme quoi un critique (ou un théoricien) est souvent un artiste qui a complètement raté sa carrière. Bon, je me destine si tout va bien à m’en aller vers la théorie plutôt que la pratique du cinéma, et c’est le genre de choses qui me gosse. Pourtant, ce n’est pas tout à fait faux, car, en effet, je ne suis pas vraiment efficace techniquement.

J’assume donc que «le théoricien est l’artiste qui n’a pas assez de dextérité» si on accepte aussi que «l’artiste est le théoricien qui n’a pas assez de capacité d’expression écrite».

Ça me réconforte dans mon choix.


En lire plus sur:

Partager cet article sur:

À propos de l’auteur


Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue au centre de Montréal.


En libre accès en format numérique ou disponible à l’achat en format papier.


Derniers articles


Derniers commentaires


Catégories


Blogroll