La critique de l’album 3615TTC m’a pris relativement du temps, d’abord par la difficulté qu’il y a à cerner un groupe complexe comme TTC, mais aussi par la plus grande pression pour un article de qualité, considérant que le groupe a une carrière internationale.

Il y avait aussi le point principal qui, comme mentionné plus tôt ici, concernait l’ambiguïté du discours de TTC par rapport à un possible « deuxième degré ». Ce point a été complètement réfuté par Tekilatex en entrevue, mais, au fond, cette ambiguïté reste présente lors de l’écoute de l’album.

3615TTC reste donc difficile à cerner, mais c’est ce qui d’un certain sens fait toute sa force.

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Rejoindre la conversation

2 commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire