Menu Fermer

Mise à jour et traduction

Une autre facette de ce fameux emploi chez Bell Distribution (que je viens de terminer hier par ailleurs) me permet d’illustrer un problème précis et difficile à solutionner. J’avais déjà évoqué une problématique à propos de l’entrée plus ou moins automatisée de données dans un message antérieur. Ici, j’ai plusieurs documents à traduire de l’anglais, mais le travail devient rapidement répétitif, puisque les données que je traduis existent presque intégralement en français, puisque ce n’est qu’une mise à jour de documents précédents. Le schéma de gauche est celui actuel, et c’est vers le schéma de droite qu’il faudrait aller.

A est donc le document de base en anglais, et se traduit en français en A’. Une fois que A passe à B en anglais, il faut partir du document B pour faire un B’.

Or, je proposerais que les mises à jour soient prises en notes pour que la traduction du document entier ne soit pas à refaire. On partirait du document A’ pour faire un B’, au lieu de partir du B. Pour ceci, il faudrait avoir répertorier toutes les mises à jour du document, et ne traduire que ces éléments.

Mais, bon, ce serait complexe à tenter d’intégrer, malgré tout le temps que ça pourrait faire gagner. Le statut quo est plus important parfois que la nouveauté, et instaurer un tel système éliminerait toutes mes chances d’un potentiel retour au travail. Conservons donc les réflexions au niveau théorique plutôt qu’au niveau pratique.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *