Quand Omnikrom émule TTC

Certains ne se gênent pas à parler d’Omnikrom comme d’un groupe parmi plusieurs « satellites » de TTC, soit qui évoluent comme une entité dissociée, mais relativement dépendante du groupe français. C’est une vision simpliste d’un groupe plus complexe. Mais, selon ce qu’on peut lire dans l’actualité, jamais ce statut de satellite n’aurait pu être aussi vrai.

Dans l’extrait vidéo qui suit, que j’ai trouvé en surfant sur un blog, Tekilatex affirme vouloir faire un album beaucoup plus pop.

C’est d’ailleurs ce que Tekilatex affirmait en entrevue sur Hiphopfranco, décrivant le phénomène même comme une « popification ». Cet aspect pop entrait par contre dans une certaine opposition avec le principe d’exagération tel que l’artiste le décrivait.

Et voilà qu’Omnikrom les suivent sur la même voix, tel qu’expliqué dans un article du Voir d’ailleurs titré Le monde est pop. L’intitulé décrit le groupe comme ayant amorcé « un virage pop prononcé ».

« On veut s’amuser tout en divertissant le peuple et il est évident que l’on vise un public plus large avec ce disque. On a essayé de nouvelles façons de travailler, de construire des morceaux et même de chanter, mais, en bout de ligne, rien n’a vraiment changé. C’est clair qu’on veut toujours devenir riches. Plus on va faire d’argent, plus on sera heureux. »

J’espère ne pas être déçu de l’album Trop banane!

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire