Quelques mots sur quelques critiques que j’ai récemment publié sur Hiphopfranco.

De Negsayo (Bump ça dans ton whip!), j’ai apprécié l’aspect « personnage » derrière les paroles oui, mais aussi le flow. On ressent la touche, chacun ayant rendu ses verses reconnaissables et les ayant maîtrisés pour qu’on les ressente vrais. Le DVD, composé entre autres d’entrevues mais aussi de clips, vient dans la même lignée. « Bâton » et « Il fait chaud » sont deux tracks que je trouve particulièrement excellentes, principalement car les beats sont impeccables, et le flow bien évidemment réussit. Par contre, même si ça dépasse le niveau « mixtape », ce ne serait pas un excellent « album » (tiens, il sera intéressant de revenir sur la différence entre ces deux concepts).

PeeZee (The Mayor) a un style très près de Justin Timberlake: chanté au point où ça donne un look « pop », mais avec une inspiration hip-hop importante. Son originalité se trouve dans ses beats, inspirés par la musique des années 80. À écouter, mais sans plus.

Pythagore (Remixes LP vol.1) a un intérêt principal: il s’agit de remix. Il nous offre une « relecture » de tracks classiques, en changeant bien souvent l’atmosphère pour quelque chose de plus étrange. On a ici un bel exemple de ce que Pythagore peut faire, mais on se lasse en quelque sorte du fait qu’il s’agisse de reprises. Il ne dépasse pas vraiment les originaux.

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire