Final Fantasy IV original

Que de surprise de lire un court commentaire sur Final Fantasy IV, sur le site Le ludophile que je viens d’ailleurs d’ajouter parmi mes liens sur les études vidéoludiques. Je laisse le commentaire de Dominic Arsenault parler de lui-même:

This is a fan-translated ROM. The difference between the original game and the dumbed-down version we got in the Occident is basically of the kind that separates humans from cats. You’ve got some bones and organs in common, but not much else. Characters have extra commands in battle, there’s a bunch of extra items allowing for more strategic fights (you can pick up items that cast Reflect on you for the fight against Bahamut, for instance), and there’s a whole lot more narrative material provided. Things make sense, which is a huge improvement over my childhood memories. The duality of Cecil and Golbez and the theme of choosing one’s path is explored a little more, and we learn that Kain and Cecil were orphans adopted by the King of Baron. Granted, all this does not change the game from the core, but it raises it a notch in my mind and puts it on even foot with Final Fantasy III US (6). (URL original)

Plusieurs savaient déjà que FF2 tel que nous le connaissons est en fait le 4 pour les joueurs japonais (ou plutôt, devrait-on dire maintenant, que le 2 « correspond au » 4 japonais, pour éviter de croire qu’ils sont le même jeu). Que de souvenirs qui viennent d’en prendre un coup (et qui, en même temps, aimeraient bien pouvoir être confrontés à leur alter-ego japonais).

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Rejoindre la conversation

2 commentaires

  1. Je viens d’essayer le jeu, en version japonaise (mais, j’ai rapidement cessé de jouer, ne comprenant pas le japonais). Je me souviens que, quand nous étions jeunes, nous trouvions très étrange que Cecil, dans le combat entre Cecil paladin et son double du miroir, ce double fasse une technique que nous n’avions jamais eu. Or, il adonne que cette technique (un genre de « magie » associée à l’épée qui lance des vagues) est disponible dans la version japonaise (il s’agirait d’un exemple de « extra commands in battle »).

    Si quelqu’un connaît une version traduite de la version japonaise, je serais particulièrement intéressé de pouvoir y jouer.

  2. Une version traduite du japonais, différente de celle sur la console SNES, est disponible sur Vimm.net. Je ne sais pas par contre à quel point elle est fidèle à la version originale japonaise. Il y a notamment une blague qui semble empruntée à Forrest Gump (Zemeckis, 1994); à la tour de Bab-il, au moment où on vient de battre le professeur fou, des personnages du royaume d’Eblan viennent voir Edge, qui leur dit qu’il va venir nous aider à combattre Golbez. L’un d’eux lui dit: « Don’t do something stupid, like being killed. »

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire