Menu Fermer

Analyse formelle de Mémoires affectives de Francis Leclerc

Mémoires affectives de Francis LeclercAlors voilà, je viens d’ajouter un de mes travaux tiré du cours Analyse filmique (CIN2103), donné par Bernard Perron en hiver 2006. Le texte s’intitule Analyse formelle d’une séquence de Mémoires affectives de Francis Leclerc, que je place en format pdf.

Je n’ai pas vraiment de réflexion rétrospective à ce travail, sauf peut-être qu’elle surpasse à mon sens d’autres analyses que j’aurais pu faire. Enfin, bref, vos commentaires sont comme d’habitude très appréciés.

Articles similaires

7 commentaires

  1. noreply@blogger.com (Yvan)

    J’ai lu l’analyse avec intérêt.
    Un peu de temps me permettra de tout lire et revenir, malgré mon handicap formel de lecteur profane.
    Il me faut aussi « expérimenter » ce film que je n’ai point vu.

  2. noreply@blogger.com (Yvan)

    J’ai tout lu, toutes tes analyses.
    Idéalement, il m’aurait fallu voir ou revoir les films dont tu parles,juste avant la lecture.
    Toto le héros, Mulholland Drive, Buffet Froid et Mémoires Affectives. J’ai vu le Lynch et le Blier ya longtemps.

    Mon commentaire s’en trouve donc diminué et amateur.Considères cela comme une simple opinion de cinéphile.

    Ton français écrit est excellent(mais ça on le savait).
    La lecture est facile dans le format pdf que tu as choisi, c’est aéré et aisé, je tenais à le souligner.

    Tu dissèques le cinéma commme un chirurgien dissèque un animal inconnu devant des biologistes en devenir, en général.

    Ça va du chirurgical microscopique(Mémoires Affectives, Lynch et Toto dans une moindre mesure) au plus généraliste(Buffet Froid).

    Je m’attendais à du « froid analyste sans sentiments ni interprétation ».
    J’ai été surpris par la qualité de tes hypothèses libres de sentences prétentieuses,qui laissent place à l’imagination et l’intelligence du spectateur, tout en maintenant un sens de l’analyse aiguisé et abondamment illustré.

    Je trouve que c’est du très beau travail, surtout Mémoires Affectives et Mulholland Drive.
    Me demande ce que ton prof a pensé de la référence de l’eau avec le dictionnaire des symboles dans « Mémoires »,(moi je trouve ça très bien) et comment ton travail est reçu en général par tes pairs et maîtres pour tes analyses.

    Combien de fois as-tu vu la séquence analysée dans « Mémoires Affectives » et quand termines-tu tes études cinoche?

    Pour terminer, c’est assez costaud tout de même comme lecture.
    Faut être dans le « mood » analytique.

    Bonne continuation.

  3. Simon Dor

    Merci beaucoup Yvan pour ces commentaires. Une opinion de cinéphile est déjà beaucoup: même si mes textes n’étaient pas « académiquement » forts, je constate qu’au moins un cinéphile y a pris plaisir, et je crois que c’est une partie très importante de l’analyse.

    Pour répondre à tes questions, je termine mon baccalauréat cette année (avril 2008) pour amorcer une maîtrise l’an prochain. Mon cheminement ne fait donc que commencer, mais je crois bien que revenir sur mon travail, recevoir des commentaires et relire moi-même, me permet de me situer par rapport à où j’en suis « analytiquement et théoriquement », disons. Je me disais il y a quelque temps qu’aucun de mes travaux ne me satisfaisait assez pour représenter l’état où j’ai l’impression d’être dans ma tête vis-à-vis du cinéma. En espérant que j’ai pu en transmettre une partie.

    Honnêtement, ça ne se compte pas. La séquence est assez courte, je l’ai regardé plusieurs fois de suite, j’ai recensé les éléments qui me semblaient pertinents, et j’ai opéré une « division » selon les éléments formels qui m’apparaissaient signifiants (ex: les plans vus de l’aquarium). J’ai regardé la séquence plusieurs fois pour confirmer mes hypothèses, mais une fois les éléments formels recensés, le travail se fait beaucoup à partir de ces schémas. Ils deviennent les outils de prédilection, même s’ils sont des intermédiaires, car ils sont plus facilement malléables. Enfin, bref, tout ça pour dire que, je n’ai aucune idée combien de fois j’ai pu la voir! J’ai vu deux fois le film en entier à fins d’analyse (et une fois avant, par plaisir personnel).

    Je suis conscient d’être lourd quand je veux dans mes textes. La simplicité est un de mes objectifs aussi!

  4. millie

    I’m italian and I would like see memoires affectives but isn’t in Italy. where I can see this film in the web with italian subtiles or french or spanish subtitles please? thanks.

  5. Marc

    Bonjour, je n’ai pas accès au PDF,
    Est-ce que quelqu’un pourrait m’aider ou me l’envoyer par courriel ?
    Merci de votre compréhension

    Marc

  6. Simon Dor

    Bonjour Marc,

    Désolé d’avoir mis du temps, j’ai eu quelques problèmes de FTP, mais j’ai remis le texte en format PDF. Vous n’avez qu’à cliquer à nouveau sur le lien.

    Bonne journée,

    Simon

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *