La dérision du spectateur par les attentes brisées

Avant d’en dire plus, je vous propose de regarder ce vidéo de Fatal Bazooka (au moins jusqu’à 1:15 – vous pourrez commencer à lire la suite après ce temps).

Celui-ci ridiculise en quelque sorte Sean Paul, voire le spectateur de Sean Paul, qui se fait avoir dans ses attentes. Comme si le public qui habituellement suivrait la première partie du vidéo se fait avoir car la deuxième partie ne lui est pas du tout destinée. Si le clip ne se prend pas au sérieux, on peut se poser la question: pourquoi ne pourrait-il pas se prendre au sérieux autant que les clips qu’il parodie [c’est-à-dire probablement très peu]?

Enfin, bref, tout ceci serait inutile sans vos commentaires. Je vous incite donc à en laisser.

Merci à Doc Diesel pour la recommandation.

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire