Webster dénonce le conservatisme de Québec

|

|

Récemment, le journal Le Devoir rapportait que le rappeur Webster , du groupe Limoilou Star, affirme que Québec est «trop blanche et conservatrice» (paraphrase par la journaliste Isabelle Porter). Son message semble tiré du documentaire Québec, lieu de passage, s’il s’agit de celui qui est passé à Télé-Québec il y a un mois (la journaliste a indiqué plutôt Québec, ville de passage – ce qui semble une erreur).

Moi et la serveuse que tu vois là [Marième, sa soeur, chanteuse dans le groupe CEA, animatrice à Musique Plus], on a grandi ensemble et on est issus de l’immigration. On est nés ici à Québec et on est Québécois. Mais il arrive encore qu’on nous fasse nous sentir comme des citoyens de seconde zone.

Les commentaires sont particulièrement intéressants, notamment une dame qui nous confirme sa descendance (une manière d’être condescendante?) sans trop de raisons ni d’explications, ou encore, cet homme qui semble faire une corrélation entre la blancheur d’une ville et son faible taux de criminalité. La pertinence est au rendez-vous, les amis: pessimistes s’abstenir, vous risqueriez d’être déçus de vos compatriotes. Au moins, d’autres auront compris, et on espère qu’un jour [après une ou deux générations de rap?] les mentalités évolueront.

Référence: Isabelle Porter, «L’entrevue – Le rappeur sage de Limoilou», 18 février 2008, http://www.ledevoir.com/2008/02/18/176627.html (consultée le 20 février 2008).


Partager cet article sur:

À propos de l’auteur


Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue au centre de Montréal.


En libre accès en format numérique ou disponible à l’achat en format papier.


Derniers articles


Derniers commentaires


Catégories


Blogroll