Menu Fermer

« Avant la spectature », se préparer à voir un film?

Je vais au club vidéo louer Batman Begins (Christopher Nolan, 2005). La jeune femme me demande si j’ai vu celui au cinéma. Ma réponse: « Non, je me prépare justement à aller le voir. »

Batman Begins (Christopher Nolan, 2005)
Mais, d’où me viens cette idée qu’il faille se préparer pour aller voir un film? Pourrait-il y avoir des préalables à une lecture « correcte » d’un film?

Image tirée de http://www.dvdlive.be/movies_genres.php?genre=16.

Articles similaires

4 commentaires

  1. Yvan

    Je sais pas d’où te vient cette idée 🙂
    Sauf si le film en question est une adaptation quelconque(roman par exemple,qu’il peut être intéressant de lire avant le film), je crois pas en une préparation spécifique.

    Perso je crois que tu préféreras « The Dark Knight » à Batman Begins;entre autres par la performance de Ledger, qui n’a pas été surestimée à mon avis. Il apporte une dimension impressionnante à l’anarchisme.

  2. Simon Dor

    Pour l’anecdote, finalement je n’ai pas encore vu le film! J’ai été peu attentif, j’ai pris une version plein écran et, puisqu’il n’y avait pas d’autres copies disponibles le soir même, j’ai préféré aller l’échanger contre un autre film.

    On subit les conséquences de la reproduction mécanisée décrite par Benjamin, les distributeurs peuvent librement porter atteinte à l’intégrité de l’oeuvre la conscience tranquille puisqu’il existe quelque part un original…

  3. Yvan

    Tiens, je croyais l’espèce « plein écran » disparue…
    Quelques reliques subsistent donc.

    Faute de savoir quel film tu as choisi en remplacement de Batman Begins, ce dernier fait piètre figure comparé au dernier de la série, réalisé par le même Nolan, même si les scènes d’action sont assez platement filmées en le comparant à la série des Bourne, une référence en la matière à mon avis en 2008.

    Quelle hypocrisie des distributeurs en effet. Ils se réfugient sous le prétexte d’existence du panoramique.
    Sauf que c’est pas tout le monde qui aime voir des barres noires dans leur vieille télé et crois-moi, ya tout un tas de gens qui en ont encore.Le problème est aussi économique.

    Le cinéma est en pleine mutation, on peut accuser les distributeurs de charcuter le format d’une oeuvre pour le profit, mais d’un autre côté; vaut-il mieux s’aliéner une partie des spectateurs qui n’aiment pas les barres noires avec une image restreinte mais « totale », au profit de l’intégralité de l’image rendue restreinte par le poste de télé désuet mais encore fonctionnel? Finalement, c’est loin d’être une majorité de gens qui peuvent s’offrir un écran plat panoramique ACL 32 po, même si les prix ont beaucoup baissé.

    Les gens ont d’autres priorités, comme bouffer et payer le loyer.
    Mais bon, perso je préfère les barres noires avec la totalité de l’oeil du cinéaste à un écran plein qui charcute sa vision intégrale.

    J’te réponds à chaud sans avoir lu Benjamin.Me faudra réajuster mon tir le cas échéant 😉

  4. Simon Dor

    Benjamin n’a pas écrit sur les formats d’écran en fait. Ce qu’il dit, c’est que les arts de reproduction mécaniques (ou technique) existent à plusieurs endroits simultanément (il n’y a pas « d’original », comme dans la peinture, par exemple). La co-existence de plusieurs œuvres fait qu’on peut en détruire une (ou changer son format d’image) sans détruire l’intégrité de l’œuvre elle-même. Comme les Horcruxes dans Harry Potter.

    Je n’ai d’ailleurs pas de télé panoramique! Mon écran d’ordi l’est, mais il n’a pas le format 2,35:1 qu’ont plusieurs films (plusieurs télés panoramiques n’ont d’ailleurs pas non plus ce format).

    J’ai regardé Great Expectations. Je n’ai pas grand-chose à en dire, mon visionnage a été plaisant mais je n’ai pas été plus impressionné qu’il faut ni après coup, ni dans mon écoute immédiate. Si quelqu’un a quelque chose à dire sur ce film, ce serait intéressant.

    Sinon, je viens tout juste de terminer Batman Begins, dans sa version panoramique. Je me laisse quelque temps avant de le commenter, mais je peux dire qu’il était plaisant à regarder.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *