Suite au tag reçu par Yvan, je me prête au jeu.

Apparence de mon bureau
Je lance donc le tag à, s’ils le veulent bien:

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Rejoindre la conversation

8 commentaires

  1. C’est bien Chagall. Ma copine est en Histoire de l’art, ça fait donc un mélange interdisciplinaire intéressant.

    Les deux autres sont Film Art: An Introduction de David Bordwell et Kristin Thompson, et Narration in Fiction Film de David Bordwell. C’est un hasard que les deux Bordwell se soient retrouvés là!

  2. Film Art: An Introduction est, tel que le titre le dit, une très bonne introduction. Ça passe en revue différents aspects qui peuvent être à considérer lorsqu’on parle de « langage cinématographique », c’est-à-dire des éléments filmiques mêmes (image, son, montage, etc.) mais aussi autour des films (classification par genres, par « systèmes formels », etc.). Ça accompagne bien les cours d’introduction au langage cinématographique, mais c’est intéressant de les consulter pour moi même aujourd’hui car ça explique clairement ce qu’on peut prendre accidentellement comme choses qui vont de soi (mais qui ne devraient pas aller de soi).

    Pour Narration in the Fiction Film, je ne l’ai pas encore abordé en détails. J’ai eu à le consulter rapidement, mais je n’ai pas pu vraiment l’explorer.

    D’ailleurs, j’ai spécifié qu’ils étaient là par hasard pour ne pas qu’on m’accuse d’être particulièrement adepte de Bordwell! Ils ont aussi des formats de livres qui s’adaptent bien à une tablette « façades ».

  3. hahaha! Nonon c’était pas un hasard, je crois pas au hasard Simon, c’était conscient, voire même voulu! (…) 😉

    -Hey, un adepte de Bordwell les gars!

    -Ouais, ça fait chic-intello, Bordwell sur une tablette.

    -Ah la canaille, dit l’autre.

    -Nous, on est adeptes de Caldwell, en guerre avec Bordwell depuis des lustres, dit le chef…

    -Tu devras croire en Caldwell ou mourir, fais ton choix prestement,sinon nos glaives te transperceront; tu n’as dailleurs qu’une besace autour de la taille pour te défendre!
    (…)

    S’cuse-moi Simon, parfois j’ai juste besoin d’une étincelle pour que ça démarre. J’arrête ici par politesse,humilité et réserve.
    Ne sachant pas si tu es friand de ce genre d’humour, j’aime mieux y mettre un point parce que je suis che-vous, pas che-nous.

    Mais c’est noté pour le premier titre: Film art An introduction 🙂

  4. hehe, j’accepte cet humour, j’ai trop ouvert la brèche en effet.

    En général, ce genre d’humour ne me dérange pas, et je trouve qu’il se prête bien à l’écrit. Si j’étais en train d’essayer d’expliquer quelque chose d’encore flou dans ma tête et que ça coupait mon flot d’inspiration, il en serait autrement, mais sinon j’accepte bien ce genre de blagues!

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire