On s’entend, ça n’a pas de sens

Je suis en train de lire Discours, figure de Jean-François Lyotard, qui parle des deux sens du mot « sens »:

  1. sensible (les cinq sens);
  2. signification (ça n’a pas de sens).

Il y a nécessairement une confusion entre ces deux, car ils renvoient à deux univers très différents souvent utilisés en opposition, comme dans l’affirmation: « C’est par les sens qu’on trouve un sens au monde. »

Parmi les définitions d' »entendre », il y a entendre comme « Percevoir grâce à l’ouïe. », bien sûr. Mais aussi « Saisir par l’intelligence, comprendre ». Encore une fois, il peut y avoir des problèmes. L’un est dans le sensible (dans le sens des cinq sens, vous comprendrez), l’autre, dans la réflexion (l’entendement).

Si les mots sont créés par leur usage, je me demande comment on a pu en arriver là.

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire