La phrase problématique trouvée à la dernière minute

J’ai un exemple peut-être d’où je voulais en venir avec l’idée de la citation et son contexte. Je peaufine quelques éléments ce matin dans un court texte que je dois remettre à 13h aujourd’hui dans mon cours Cinéma, littérature et médias. Après une lecture de ma blonde, elle pointe une phrase qui manque une référence claire. Mon texte dans l’ensemble se base sur deux textes, un « objet d’étude » et un « texte théorique ». Je fais référence à l’un et l’autre plutôt alternativement, ce qui fait que la section entière parlait du texte théorique (auquel je ne voyais pas nécessairement de référer directement). Je ne faisais pas référence à chaque élément au texte, mais je tentais plutôt d’en résumer ce que j’en retenais.

Ma phrase était:

[…] toute représentation est une construction basée sur des conventions.

J’ai tenté de trouver où dans le texte était la phrase qui m’avait permis de faire cette affirmation. En cherchant, je trouve une phrase qui vient non seulement contredire cette idée, mais qui s’avère être la phrase clef du texte (celle juste après la phrase qui commence par « I attempt to ») :

It is less a question of understanding how a « pure » visual interface with the image is brought under the yoke of language, than a matter of outlining the terms of confrontation between an institutionalized discursive economy and another in which the medium is constitutive of the elements it puts in relation. (Cisneros 2000 : 10)

Il me semble donc que ma phrase est contredite par l’auteur que j’utilise. Je tente de dire que toute représentation est plus ou moins institutionnalisée (ou du moins basée sur des conventions), et on me dit qu’il y aurait une façon de ne plus s’attacher à une institution, mais aux propriétés constitutives du médium. Mon texte échoue-t-il lamentablement?

Techniquement, si le travail était de recenser la pensée de Cisneros, tout porterait à croire que j’ai échoué à expliquer sa conception des économies discursives de l’écrit et de l’audiovisuel. Mais comme l’idée derrière le cours est de penser avec le texte et non pas en étant contraint par celui-ci, et que je ne suis pas vraiment d’accord que le médium ait des propriétés constitutives qui entraînent d’elles-mêmes un certain mode de réception, je vais préserver l’idée derrière mon texte. Je ne crois pas que toutes mes citations au texte de Cisneros en perdent leur légitimité pour autant: son texte est pertinent et m’a aidé à réfléchir, et le citer est logique, même si je ne suis pas nécessairement « cisnerosien ».

Quand même, je vais changer un peu ma phrase.

Références

Cisneros, James R. 2000. « Technologies of Reception. On the Adaptation of Latin American Litterature to the Cinema ». Thèse de doctorat, Montréal, Université de Montréal.

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire