Menu Fermer

IAM – Cosmos | La citation dans le rap

IAM - Ombre est lumière« Comment parler d’harmonie avec les énergies suprêmes
Lorsqu’on est en total désaccord avec soi-même
Que l’on se blottit sous l’aile de la compassion
Ou sous l’anthropomorphisme d’une religion »
(Shurik’n, dans IAM, « Cosmos », Ombre est lumière, 1993)

Je vais me faire une petite tradition (en espérant la tenir) de citer quelques vers d’une toune de rap une fois par semaine, avec s’il y a lieu quelques réflexions, mais pas nécessairement. Je commence (évidemment) par IAM.

Ici, j’aimais bien l’idée de « se blottir sous l’anthropomorphisme d’une religion ». J’ai personnellement des tendances agnostiques, mais si être croyant impliquait qu’il y ait une divinité humanoïde, je serais sûrement athée. C’est le genre de phrases qui me rappelle de ne pas « être la mesure de tout » (Protagoras, sans que j’aie plus de détails) malgré mes tendances relativistes. Ça me rappelle qu’il y a toujours de l’insaisissable, et qu’il vaut peut-être mieux laisser cet insaisissable « insaisi » au lieu de « lui faire violence » (je cite Silvestra Mariniello, qui paraphrasait peut-être quelqu’un qui ici restera inconnu).

IAM - De la planète Mars...

Je n’aime pas l’idée d’avoir un système qu’on sait faillible. Je préfère ne pas placer les choses dans un système quand je sais que ça me donne une mauvaise vision de la réalité.

Ça me fait penser à une autre citation de Shurik’n.

« Tu ne vois pas ce sang, t’as la mémoire courte
Ou tu plies tes souvenirs, à une idéologie
Et volontairement, tu te la raccourcis »
(Shurik’n sur IAM, « Red, Black and Green », De la planète Mars…, 1991)

La citation dans le rap

Les chansons de rap citent souvent des passages de films. Que ce soit explicitement (« L’empire du côté obscur » ou la plupart des morceaux sur les deux Sad Hill) ou plus ou moins intégrés dans l’ensemble de la chanson. Dans plusieurs cas, on oublie simplement (ou on n’a jamais su) d’où est tirée cette phrase, mais son esthétique sonore met en évidence qu’elle est tirée d’ailleurs. « Cosmos » cite cette phrase:

Toi qui t’es élevé parmi les étoiles indestructibles, tu ne disparaîtras jamais

IAM reprendra cette citation dans « Poussière II Galaxie » (sur Sad Hill Impact de Kheops). Si quelqu’un connaît la source, je le remercierais de l’écrire ici.

Articles similaires

3 commentaires

  1. Nicko

    J’arrive après la bataille, mais je viens de tomber sur ton blog. Je ne sais pas si tu as trouver la source depuis, mais la phrase dont tu cherchais la source est tirée, comme bon nombres de samples de l’album, du double vinyle : Ici A Commencé l’Histoire – Son et Lumière Pyramides et Sphinx de Georges Delerue, une « OST » composée pour le spectacle son et lumière des Pyramides et du Sphinx dans les années 60.

    J’espère t’avoir été utile

  2. Simon Dor

    Wow, merci! Ça faisait longtemps que j’avais renoncé à trouver d’où venaient ces samples et j’avoue que j’étais loin de me douter que c’était à partir de cet article que je le trouverais. Dommage qu’il soit difficile à trouver, si c’était accessible en format numérique j’aimerais bien pouvoir les entendre.

  3. Nicko

    Je l’ai chercher en version numérique dans les tréfonds du net mais j’ai rien trouvé, j’ai vu le vinyle sur priceminister et sur d’autres sites spécialisé dans le vinyle d’occaz, mais pour l’instant, j’ai pas le matos nécéssaire pour numériser correctement, mais je pense finir par craquer et me le chopper, je te ferais signe si j’arrive à en tirer quelque choses ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *