Menu Fermer

Twitter: pour explorer d’autres possibilités du web

Aucune idée jusqu’où cela me mènerait, mais je vais essayer de suivre les lignes, tel que me le conseillent Deleuze et Parnet (1977)*.

TwitterToujours est-il que je me suis inscrit à Twitter, à l’invitation de mon beau-frère. Je vais donc devoir ajouter une nouvelle ligne dans la liste de mes profils sur le web. Je ne sais pas de quelle manière utiliser cette application, mais peut-être y trouverais-je une nouvelle et intéressante manière d’interagir et de réfléchir avec des gens, ce que je cherche à faire avec ce blogue. Chose que Myspace fait difficilement, autre que de la promo inintéressante.

Au plaisir donc de pouvoir échanger plus sporadiquement et de manière plus succincte (140 caractères, c’est très peu) avec mes lecteurs. N’hésitez donc pas à m’ajouter, je ferai de même.

Note

* Oui, j’ai l’air de faire de la « plug » d’auteurs, surtout en mettant la référence bibliographique. Je me défendrai en disant que, pour la personne particulière qui cherche l’expression « suivre les lignes », ça peut être très utile, à la manière dont je cherchais à un moment donné une citation précise de Metz, que je n’avais entendue qu’entre les lignes (pour faire un jeu de mots).

Note bibliographique

Deleuze, Gilles et Claire Parnet. 1996 [1977]. Dialogues. Paris : Flammarion. 187 p.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *