Vers un gouvernement de coalition à Ottawa

J’ai tendance à être favorable à l’idée d’un gouvernement de coalition à Ottawa. S’il y a une chose qui me semble réunir l’ensemble des partis politiques représentés à la Chambre des communes, en politique, c’est la démocratie. Or, la démocratie est à mon sens autre chose que des élections aux quatre ans, entrecoupées de gouvernements qui prennent des décisions comme bon leur semble. Pourquoi négliger l’exercice d’une démocratie totale en ne se contentant que d’une gouvernance qui a le plus grand nombre de députés?

Une démocratie ouverte

En votant, oui, on choisit qui nous représente, mais on ne peut que donner un mot: « X ». On ne peut pas nuancer notre choix: je vote pour telle personne, mais je préfèrerais telle personne à telle autre. Une initiative telle que celle des partis d’opposition me semble légitime et je crois même qu’elle serait appuyée par 50%+1 de la population si elle était passée en référendum (comme la seule autre alternative est un gouvernement conservateur).

La gouverneure générale: un pouvoir symbolique?

Que je n’entende plus personne affirmer que le rôle de gouverneur(e) général(e) est un rôle symbolique. Nous sommes bel et bien dans une monarchie constitutionnelle, et la situation politique actuelle nous rappelle que, dans certains cas, il n’y a qu’un individu qui décide du sort de notre fédération.

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Rejoindre la conversation

4 commentaires

  1. Hello,
    I apoilogize for not wrinting in French. I a Barcelona art student and would like to know about « mind specific art » and perhaps you know about it. If it is so, could you tell me was first to say so. Could you give further information about it?
    Thanks and regards
    Albert

  2. Elle a un rôle symbolique, normalement elle devrait se plier à ce que Harper dit. Dieu du ciel, j’espère qu’elle ne sortira pas de son rôle, sinon c’est la monarchie au nom de la démocratie, quelle ironie!

  3. Mais quelque part, c’est un peu normal.

    Imaginons qu’au lieu d’une coalition, les députés du NPD et du Bloc avaient – suite à un arrangement bien sûr – décidé de jouer le rôle de transfuges pour passer au PLC (scénario impossible, j’en conviens). Ils auraient été plus nombreux que le PCC. C’est le même principe, sans changer d’allégeance (allégeance qui n’est pas obligatoire dans la Chambre des communes). Démocratiquement, on a élu plus de députés des autres partis que de députés conservateurs. Donc, un gouvernement PLC-NPD, qui agirait suivant les consensus entre les deux et qui ferait des compromis sur d’autres points, pourrait fonctionner et représenterait jusqu’à preuve du contraire l’opinion des Canadiens.

    Je spécifie bien sûr « jusqu’à preuve du contraire », car en effet, ce n’est peut-être pas le cas. J’aime mieux une démocratie avec un « deuxième choix », faute d’avoir une proportionnelle.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire