La difficulté de choisir ses cours version hiver 2009

|

|

,

Récemment, Maphto réfléchissait à l’intelligence de s’intéresser à trop de choses, c’est-à-dire à être trop généraliste. J’ai personnellement plusieurs intérêts, peut-être trop aussi, mais en même temps je réalise – en ayant à choisir un cours parmi trois – que j’ai certains présupposés qui peuvent jouer en ma défaveur dans ce choix. Je m’explique.

J’ai visité aujourd’hui le cours de Cinéma et philosophie. Nous allons discuter de l’expérience. Nous n’avons évidemment pas eu le temps de développer, mais il y avait l’idée qu’un film puisse être la «conservation de blocs de sensations pures». Je n’aime pas l’idée d’émotions pures, indépendantes de la personne qui les éprouve. Il arrive qu’on ne soit pas d’accord avec certains concepts. Bien sûr, je ne crois pas qu’il y ait de problèmes à ce que j’aie des principes qui vont à l’encontre de ceux de certains philosophes étudiés.

Sinon, quatre sujets dans un même cours devraient m’intéresser. Pourtant, j’hésite encore à prendre le séminaire conjoint avec la Sorbonne-Nouvelle, qui nous propose quatre professeurs de deux universités différentes. Mais ne sachant pas précisément ce que j’aimerais développer comme réflexion avec ces quatre pistes… Peut-être que la séance de demain m’inspirera, ou encore que ce sera celle du séminaire sur la médiation audiovisuelle… en espérant que ce ne soit pas les deux.

Trop d’inspiration, c’est comme pas assez. Ma pensée est victime d’hyperventilation.

,

À propos de l’auteur


Une réponse à “La difficulté de choisir ses cours version hiver 2009”

  1. Avatar de Maphto

    Pour un cours, je choisirais celui qui a un sujet précis. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *