Projets passés et à venir

Cette session a été assez difficile, puisque j’ai accumulé le travail sans l’avoir réellement jaugé au départ. Encore plus difficile par contre, même rétrospectivement, de dire ce que j’aurais fait de différent. Bref, voilà un signe de vie.

Ceci a causé quelques conséquences évidemment, notamment d’éliminer de mon horaire quelques actions qui sollicitent du temps « compressible », c’est-à-dire mon blogue. Je me suis posé quelques questions auxquelles je n’ai pas tout à fait répondu encore, notamment : à quoi me sert ce blogue? Question sans réponse précise : pouvoir échanger, partager, apprendre, etc., c’est bien beau en théorie, mais dans les faits, beaucoup de ce que j’écris ici se retrouve sans commentaire, et bien que ce blogue me donne une belle motivation pour écrire, il me serait peut-être davantage profitable de travailler d’une autre manière. D’autant plus que ce que j’écris ne peut se trouver complètement ici: certaines idées pour mon mémoire doivent rester dans l’ombre jusqu’en août 2010. Si on doit critiquer la position de certains analystes externes qui voient les blogues comme un moyen narcissique de diffuser sa propre vie en ligne, il faut néanmoins que je l’admette : ce blogue se nourrit d’un certain désir de reconnaissance de ma part. Je n’écris pas pour rien, et je ne publie pas ce que j’écris en ligne pour rien – je veux être lu, nécessairement. Une fois cette idée admise et assumée, il me reste à réfléchir pour préciser de plus en plus les limites de ce que je veux présenter ici. Je compte bien repartir en force (décidément, c’est une habitude du mois de mai) en me donnant de nouveaux outils et une nouvelle « vision » (personnelle, je ne crois pas que ça paraîtra beaucoup).

Je profite pour dire que je travaille sur un nouveau design pour mon site. L’apparence changera de manière je pense assez drastique – probablement pour le mieux – et, enfin, je passerai à une plate-forme qui me permette de personnaliser l’apparence de mon site tout en bénéficiant de la plupart des « widgets » et manières d’organiser le site. Le tout devrait par ailleurs être optimisé pour le référencement dans les moteurs de recherche.

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Rejoindre la conversation

2 commentaires

  1. Je ne sais pas si le blogue est le meilleur endroit pour avoir des échanges enrichissants par les commentaires. En revanche, il s’agit d’un bel espace pour exposer ses idées ou ses opinions, ce qui implique un certain travail de réflexion et d’écriture, déjà, ça ne peut pas nuire à celui qui tient le blogue. Grâce à Google, ce contenu finit toujours par être consulté par quelqu’un et peut même «servir» s’il est original. Je pense par exemple que ton mémoire sera beaucoup plus consulté sur ton blogue – si tu en publies des extraits – que s’il dort à l’université sur des tablettes poussiéreuses. Ensuite, en dehors de cet exercice utile (d’écriture), on finit toujours aussi par établir un certain nombre de contacts à des degrés divers. Pour le dire simplement: «lâche pas». 🙂

  2. C’est vrai que mon mémoire sera probablement davantage lu ici, lorsque je le diviserai en plusieurs petits blocs de texte. Je crois aussi que, dans l’ensemble, l’expérience est enrichissante, qu’il y ait ou non beaucoup de commentaires. Je ne lâcherai pas aussi simplement, je crois qu’il y a moyen de raviver le tout, mais je crois qu’il est important de réfléchir à l’utilité d’un système comme celui-là, d’autant plus s’il n’y a pas énormément de rétroaction. Mais d’une manière ou d’une autre, oui, c’est une manière de penser différente (par « blocs », justement), et je crois qu’elle est profitable sur le long terme.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire