Albums virtuels, ou une chanson dans plusieurs albums dans une librairie mp3

En écoutant encore une fois L’école du micro d’argent d’IAM, je me rends compte qu’il y a une fonction dans les lecteurs de musique qui me semble manquante. J’ai déjà spécifié ailleurs que la chanson « Libère mon imagination » n’apparaissait plus dans les nouvelles versions de l’album en 1998, pour être remplacée par le single « Independenza ». Évidemment, ma librairie d’mp3 dans Winamp ne reniera pas l’original, et place en quinzième position la chanson en hommage à la liberté (de corps comme d’expression). Il a également existé une édition limitée de l’album qui, si je ne me trompe pas, ajoutait un second disque où apparaissait des chansons que j’avais personnellement entendu par le net (« Donne-moi le micro », « Hold-up mental », ou « Sales hypocrites »). Et, comme tous les groupes qui ont une longue carrière, IAM a sorti des éditions « best of », des compilations d’inédits (ou de pistes dans des éditions limitées), de nouvelles versions d’albums (p. ex. l’édition d’Ombre est lumière à un disque, où on retrouve la version clip de « Je danse le mia » et « Une femme seule »). Bref, beaucoup de pistes se retrouvent sur deux albums différents, et il est plutôt indésirable que je possède deux fois la même piste sur mon ordi.

D’où mon idée d' »albums virtuels ». Le principe serait simple : on pourrait, par exemple, créer un « faux » album, qui fonctionnerait à la base comme une liste de lecture, mais qui se retrouverait dans la même section que les albums (à la fois dans Winamp, iTunes ou sur mon iPod). On pourrait, avec IAM, mettre les mêmes tracks dans les albums L’école du micro d’argent, L’école du micro d’argent (1998) et L’école du micro d’argent (édition limitée). « Pourquoi je suis là? », en face B du single « Independenza », pourrait se retrouver à la fois dans ce single et sur la compilation Platinum. Selon le mood dans lequel je me sens  – écouter les œuvres originales ou y aller avec les grands succès – je pourrais y aller avec les albums que je veux. En plus, les compilations « maisons » qui sont devenus des classiques – à l’époque où les CD’s n’étaient pas morts – pourraient apparaître dans les compilations et non plus en playlist.

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Rejoindre la conversation

8 commentaires

  1. J’avais déjà fait à peu prêt le même raisonnement quand je me suis mis à faire le trie dans ma musique et que je me demandais comment j’allais gérer les musiques en double… amputer un album des morceaux présent sur un autre album? Et si j’ampute, sur quel disque? L’idée de pouvoir mettre 2 fois le même morceau mais lié au même fichier dans l’ordinateur me semble en effet la meilleure approche.

  2. Mais… maintenant que j’y pense, il y a moyen d’y avoir des doublons… peut-être que ça pourrait servir à ça (suffirait de pas « supprimer les doublons »). Je vais essayer dans Winamp.

  3. en passant belle plume et je suis très d’accord sur ton post précédent concernant l’uchronie dans Inglorious. très vrai.
    pour répondre à ta question de créer des albums virtuels, rien de plus simples. download toi l’application mp3Tag copie colle dans un dossier genre « mon album virtuel #1 » les chansons que tu veux, ouvre mon application, et re-tag le champs « album » de chacun de ces mp3, ajoute ce « nouvel » album dans ton iTunes, et bingo, tu as ton nouvel album virtuel listé officiellement!

  4. @braincras

    En effet, ce serait la manière la plus simple, mais ça causerait problème avec un autre objectif que je n’ai pas écrit dans le post original (qui pourtant me semble principal! Pourquoi ne l’ai-je pas mentionné?).

    C’est que je me fais des smart playlists, qui comptent entre autres sur le nombre de fois que j’ai fait joué chacune des tracks. Voilà pourquoi je ne veux pas de doublons…

  5. ah shit, la je catche mieux, ouais, je comprends dans ce cas, je pense vraiment qu’il n’y pas de « solution » exacte, parfaite, juste ce possible paliatif, du moins, j’ai tenté, de par mon audiophilité, à faire part de mon expertise, quelque soit la résultante, heureux d’avoir participer à son élucidation.
    *hors contexte*
    heureux de constater qu’il n’y pas que les gars de la rue, genre style bling-bling, qui adorent et vénère l’écriture qui existe dans le hiphop, content d’apprendre que cette communauté existe bien, quelque part, tel quelle, parcqu’au réelle expérience de spectacle hiphop, à voir la crowd qui s’y agglitunait, ça me déprimait au plus haut point; on pourrait peut-être discuter davantage mais généralement tu sens concrètement que ceux qui sont là (qui se présent je dirais plus) c’est pas pour les textes, ni même la musique elle-même, mais bien pour le mood, genre l’entre-deux, pas le clou de leur soirée, dans le fond, pas un show de musique, juste une place transitoire pour aller chiller avant de sortir ailleurs qualifié de branché. bref, je constais bien des choses pour mon amour du rap, tout ça pour dire que je sens que tu traite de ce sujet exactement comme moi je le pense et pour sûr que tes recommandations, en guise d’albums hip-hopiens me sont plus qu’intéressante, sur ce,
    ait une excellente soirée!

  6. Je me suis tanné des shows de rap, entre autres parce qu’on entend pas vraiment les paroles, mais aussi et peut-être surtout parce que j’ai pas de groupes d’amis qui aiment le rap. On ne les voit pas ceux qui aiment le rap pour les mêmes raisons. Amateurs de rap, manifestez-vous!

    N’hésite pas aussi à faire des recommandations! Je ne sais pas du tout dans quelle direction musicale me diriger en ce moment, j’ai l’impression que les nouvelles sorties d’albums de rap québécois m’ont pas dans leur public cible.

  7. niveau québécois je t’avoue que je ne suis pas le plus grand connaisseur, mais du côté des ricains, j’aime bien ce qui est plus expérimentales, pour être franc, j’aime davantage ce qui sort des zone battues, mais aussi, j’aime autant les vieux classiques old skewl, bref tout ce qui émane de talent.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire