Problématique du Realtime réalité show | Créer quel contenu?

Sur son blogue, Renart Léveillé évoque le concept de Realtime réalité show, qui part de l’initiative d’un blogueur nommé Pierre Côté. Son principe est de proposer en direct un show « immersif » qui va interagir avec le public. J’ai laissé un petit commentaire sur ce que je pense du principe.

La première émission sur laquelle je suis tombé, c’est une où il remettait en question le concept de son émission. Je n’ai pas encore compris ce qu’il proposait comme contenu. Marshall McLuhan disait, à un endroit dont je ne me souviens plus et dans un contexte qu’il serait sans doute fort pertinent de retrouver, que (je paraphrase) « le médium, c’est le contenu ». Je crois que cette émission est un excellent exemple de ce que McLuhan propose ici.

Le show dure environ 3 heures, et il n’est pas très pertinent de tout l’écouter si nous ne sommes pas live. Le voici:

Je ne connais pas l’expertise de M. Côté. Je ne sais pas ce qu’il sait, je ne sais pas dans quels domaines il est expert, quels dossiers il connaît. Comment puis-je l’appeler pour parler? Comment puis-je lui proposer un sujet où aller fouiller? Le point de vue d’un journaliste est toujours, il me semble, teinté de son expérience. De quel point de vue M. Côté va-t-il nous présenter les sujets qu’il nous présente? Je ne comprends pas comment il veut qu’on le connaisse (et qu’on le paye de surcroît!) sans qu’il ne nous présente d’abord un certain curriculum, une certaine expertise, ou simplement un certain point de vue, simplement un certain regard sur le monde, particulier et assumé.

Je viens d’entendre, vers 1h32, « le monde n’a pas vraiment envie de décider de ce qu’il veut ». Je crois au contraire que les gens veulent décider, mais qu’ils décident d’une manière juste, et qu’ils ne veulent pas partager leurs décisions avec n’importe qui. Je crois que M. Côté devrait nous proposer autre chose qu’un concept, il devrait nous présenter des analyses, un point de vue, une singularité, etc. L’expression « créer du contenu » est souvent employée dans son vidéo, et je crois qu’elle est aussi représentative du problème. « Créer du contenu », sans spécifier quel type de contenu. Ça ne veut rien dire, créer du contenu.

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Rejoindre la conversation

2 commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire