Menu Fermer

FiligraNn, WordUP Battles et fiction

Krlep0ser d’Hiphopfranco nous propose une entrevue avec FiligraNn, organisateur et animateur des WordUP Battles. Je suis depuis la 1ère édition les battles sur le web, et j’ai été très impressionné par le dernier battle d’Obia le chef contre Suspek-T, qui est, comme plusieurs le disent, probablement pour moi aussi l’un des meilleurs.

Mais ce qui m’a incité à placer ce battle sur mon blogue, c’est cette citation de FiligraNn à propos du battle rap qui, bien que je ne sois pas tout à fait d’accord, me semble bien résumer un problème que la plupart des non-initiés ont contre les propos qui y sont tenus.

Premièrement je crois que d’accuser Booyah d’avoir tenu des propos islamophobe [sic] est une preuve de paresse intellectuelle. Il a certainement tenu des propos « politicly-incorrect » [sic] sur le background ethnique et religieux de son adversaire, mais cela fait partit [sic] de la culture du battle rap. Les gens s’attaquent souvent sur ce genre de chose dans les battles et certains choisissent d’utiliser des stéréotypes ou des préjugés raciaux, religieux, ethniques comme arme. Il faut comprendre qu’il s’agit d’une mise en scène ou [sic] la haine et le manque de respect total sont des armes acceptables.

Certainement, oui. Si un blogueur/journaliste comme toi, qui connait [sic] relativement bien cette sous-culture peut en arriver a [sic] des jugements si « paresseux » et accusateurs, il est facile d’imaginer comment « madame tout le monde » pourrait interpréter les propos d’un battle mc sans comprendre qu’il s’agit d’une mise en scène. Le battle, c’est LE jeux [sic] du manque de respect. Quand tu ne comprends pas que c’est un jeu, tu vois un simple manque de respect, rien de plus. C’est un peu comme ceux qui croient que la boxe ou le combat extrême, c’est juste deux brutes qui se tapent dessus pour le fun. Le battle, tout comme la boxe, est une discipline ou [sic] l’esprit sportif est très important.

Je ne suis pas d’accord avec l’idée qu’il s’agisse de paresse intellectuelle, mais il y a évidemment une incompréhension. À un moment donné, on ne peut pas tous tout connaître et l’apparence de discrimination est frappante (surtout que les propos homophobes sont présents ailleurs que dans le battle rap). Je pense qu’on peut comprendre qu’il ne s’agit que de fiction quand on voit que les deux pugilistes se félicitent en fin de joute. D’une manière ou d’une autre, il faut distinguer le personnage de la personne.

Articles similaires

5 Comments

  1. krlep0ser

    Content de voir que le terme « paresseux » ne fait pas l’unanimité. Perso, moi je comprend très bien que c’est une mise en scène, ma question était plus pour clarifier le truc pour les personnes de l’extérieur, comme FiligraNn dit, moi je fais partie de ce rap. Et encore là, moi c’est un peu ce qui me dérange, que ce genre de propos soit public et à la vue de n’importe quel cave qui ne voit pas le premier degré du battle rap ou bien simplement à celui qui est touché par ce genre de message. C’est pas très positif, et à la longue, ça peut être grave…

    Perso, je ne connais aucun arabe qui a aimé les lines de Booyah, comme je connais aucun noir ou militant antiraciste qui a aimé les lines de Suspek-T. Je ne les ai pas plus aimé. Il y a même quelqu’un qui m’a demandé « mais ils font ça pourquoi ? ».

    J’voulais simplement qu’il explique à monsieur-madame tout le monde, de l’extérieur, qui voit ça et ne comprend pas vraiment ce genre de propos. Des réponses aussi sur la « défensive » me font réellement chier…

  2. Sylvain

    Ouais, c’est un peu comme les jokes de bébés morts…

    Cependant, là où les jokes de bébés morts sont tellement éloignées de la réalité qu’il ne fait aucune doute qu’il s’agit d’humour (aussi douteux soit-il), ce type de rap est tout à fait crédible car il y a de nombreuses personnes qui pensent réellement de telles choses. Même si les rappeurs eux-mêmes ne pensent pas ces choses (ce dont je ne suis pas absolument convaincu), ils ont certainement un mombre de fans qui les pensent vraiment.

  3. Simon Dor

    @Kr

    Je suis aussi très d’accord que c’est grave à long terme et je pense que ta question était pertinente. Surtout, justement, que ça ne fait pas l’unanimité. J’avais moi aussi l’impression que l’ajout du commentaire du début était une référence à ce type de propos.

    @Sylvain

    Oui, tout à fait, comment savoir qui le pense pour vrai et qui joue le personnage? Le tout est exagéré, bien sûr, et je pense que la meilleure façon de s’assurer qu’on voit vraiment le deuxième degré et la dérision, c’est d’en parler, de dire que, justement, c’est ridicule comme point de vue, comme Kr l’a fait en posant cette question.

  4. FiligraNn en personne

    Prétendre que Booyah a tenu des propos Islamophobes (au pluriel par dessus le marché) EST de la paresse intellectuelle. Que Simon ou n’importe qui d’autre soit d’accord ou non, cela n’y change rien.

    Je vous met au défi de me trouver 2 citations direct de Booyah ou il fait preuve d’islamophobie. Il a certe attaqué son adversaire en utilisant des lignes concernant la religion mais il est loin discréditer cette religion sur toute la ligne.

    C’est pas pcq il utilise le mot SALAM ou fait référence au porc qu’il « chie » sur tous les musulmans.

    C’est un lien facile et paresseux.

    OUI il a tenu des propos tres politicly incorrect, mais cela s’adressait directement a son adversaire non pas a la totalité de la communauté musulmane.

    Pour répondre aux questionnements tournant autour du « comment faire pour savoir qui dit vrai » je dirai ceci:

    JE (je je je) m’occupe de « booker » les artistes. La GRANDE MAJORITÉ de ceux ci sont des bonnes connaissances que j’ai eu la chance de fréquanter depuis longtemps dans cette petite scene. Comment savoir qui le pense vraiment? C’est simple. WE ARE HIPHOP. Nous représentons une culture qui prone l’ouverture d’esprit et la multi-culturalité. Je ne donnerai pas la chance de jouir de cette tribune a un ignorant raciste.

    Il ya une entente non dite pour dire que tout peut etre dit parce que nous venons du meme monde et pouvons, en tant qu’adultes responsables et allumés, reconnaitre « le juste du non juste » (Senecal sort de ce corp!).

    EN GROS, c’est EXACTEMENT comme se demander si Chris Rock est sérieux quand il fait un monologue raciste sur la différence entre les « niggaz » et les « blacks ». C’est exactement comme se demander si Rashid Badouri est sérieux quand il fait des jokes racistes sur les Québécois ou comme se demander si Russell Peters est sérieux quand il fait des jokes racistes tout court.

    C’EST UNE MISE EN SCÈNE.

    Certe, une partie des fans de Rashid vont se réjouir de ses jokes racistes en se disant « ouin c’est bin vrai que les races sont dememe ». Mais les humoristes , tous comme les battle mc’s sont tout a fait dans leur droit quand ils OSENT compter sur un MINIMUM d’intelligence et de capacité d’interpretation et de perception de leur public.

    Finalement, on est pas pour demander aux battle-mc’s de s’auto censurer par peur que quelqun les prennents trop au sérieux.

    Demanderait-on au légendaire Yvon Deschamps de ne plus faire de joke (sous un ton oh si sérieux en plus!) méprisante sur les femmes parce que certains mysogines le prennent au pied de la lettre?

  5. Simon Dor

    @ Fili

    Merci d’expliquer ton point de vue ici, je suis tout à fait d’accord avec ce que tu dis. Je parlais justement du cas d’Yvon Deschamps et de Martin Matte sur la misogynie ailleurs sur mon blogue.

    Dans mon cas, le « reproche » que je faisais ne s’adressait pas au WordUP ni aux artistes.

    1) Je sais que les artistes ne le pensent pas. Quand je disais, « qui le pense pour vrai et qui joue le personnage », je pensais plus au point de vue de la matante. Je sais personnellement que tu ne prendras pas n’importe qui, et qu’il y a toute une organisation pour gérer ça. Je ne pense pas qu’ils doivent s’auto-censurer.

    2) Pour vrai, je ne me souviens pas des propos exacts de Booyah. Mais comme il y avait le mot « homophobie » et que les exemples pleuvent de propos homophobes (que ceux qui les tiennent soient homophobes ou non, on s’entend), je n’ai pas réécouter les battles plusieurs fois avec ça en tête. Je pense que ce qui est important (parce que je suis d’accord que Booyah a rien dit qui dépasse les normes du battle), c’est de comprendre que, justement, c’est pas politically correct et que ça peut choquer un public extérieur.

    3) Voilà pourquoi je pense que la question de Krlep0ser était justifiée, et surtout, là je pense que c’est essentiellement ce que je voulais faire avec ce post, je trouve que c’est important d’en parler, de la distinction entre la personne et le personnage. Je pense que ça vaut la peine de parler de ça partout autour du WordUP pour, justement, que la matante en question ne puisse plus avoir d’excuses pour ignorer ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *