Les Simpson et les études supérieures

J’ai entamé la semaine dernière un programme de doctorat, toujours à la même université et dans les mêmes champs d’études, soit les études cinématographiques et, par ricochet, les études vidéoludiques.

J’amorce donc un programme dont la durée officielle est de quatre ans, alors que je célèbre ces jours-ci mes six ans de fréquentation d’université. Chaque année a été très remplie, à 30 crédits par année, voire même 33 pour mon certificat (j’ai été assez motivé pour suivre un cours d’été additionnel). Rendu là, c’est évidemment un choix de vie pour un certain temps.

Certainement plus sécure que de m’être lancé dans la pratique d’une forme d’art – et qui, je pourrais dire rétrospectivement, aurait été pour moi un échec très probable. L’université est souvent vue comme une tour d’ivoire déconnectée de la réalité, où les étudiants restent le temps qu’ils puissent entrer dans la « vraie vie ». Il y a certainement du vrai là-dedans. Il y a cependant d’autres intérêts.

Pour le plaisir, parce que l’auto-dérision est toujours plaisante, voici un vidéo de la part d’une de mes amies Facebook. Un humour à la PhD Comics, cette fois-ci par Les Simpson:

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire