Number two, never let ’em know your next move
Don’t you know Bad Boys move in silence
(Notorious B.I.G., « Ten Cracks Commandments », Life After Death [1997])

2010 fut pour moi une année assez prolifique, celle où j’ai eu l’impression de « naître » dans le milieu académique. Évidemment, j’ai déposé mon mémoire de maîtrise cette année. La grande différence que je ressens d’avant ma maîtrise versus maintenant, c’est que je sais que ce bloc que j’ai écrit existe et qu’il est pour les prochaines années quelque chose de solide sur lequel ce que je vais écrire va pouvoir s’appuyer plus ou moins directement.

2010 a vu naître à Montréal le Reliquaire, soit un groupe de réflexions par des passionnés de jeux vidéo venus principalement du milieu universitaire. Celui-ci reprendra du service en 2011, pour le mieux j’espère. J’y ai fait la première présentation en janvier. J’ai aussi présenté à un colloque au sein de l’ACFAS une communication sur la ruse dans StarCraft: Brood War.

C’est aussi l’année de la sortie de StarCraft II: Wings of Liberty de Blizzard Entertainment. Douze ans après Brood War, ce jeu de stratégie en temps réel est encore effervescent côté stratégies et me permettra de toute évidence de m’immerger dans le bain stratégique un peu mieux que ce que j’avais pu faire pour le premier. En effet, la compétition était particulièrement rude dans StarCraft: Brood War en 2008-2010, sur le serveur ICCup, où les joueurs les plus sérieux s’affrontaient. Mon expérience de jeu a donc été principalement avec des amis, dont certains pouvaient se vanter de gagner quelques parties sur ICCup.

Je me questionne toujours à savoir si ça vaut la peine que j’explore certains aspects de mon mémoire sur mon blogue en billets indépendants. Je veux utiliser cet espace pour faire avancer ma réflexion, sans toutefois révéler les prochaines étapes de ce sur quoi je suis en train de travailler. Pour ceux qui auront jeté un œil à mon mémoire et qui auraient des questions précises, je pourrais partir de certaines de ces questions pour faire des billets de blogue.

Quoiqu’il en soit, j’espère que vous avez passé de joyeuses Fêtes et je vous souhaite une bonne année 2011, chers lecteurs.

N.B. 2010 a aussi l’année où j’ai été cité par des journalistes (en avril puis en décembre). Toujours plaisant mais pas central dans mes objectifs, c’est quand même de cette manière que mes parents peuvent voir que ce que je fais sert à quelque chose.

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Rejoindre la conversation

2 commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire