Pourquoi je ne joue pas à World of Warcraft

C’est quand je lis des choses comme ça que je me rappelle pourquoi je ne joue pas à World of Warcraft (Blizzard Entertainment, 2004-2011):

En ce sens, le système de recherche automatique de groupe a ses bons et ses mauvais côtés. Les «tanks» et les «healers» l’adorent, puisque le système formera rapidement, pour eux, un groupe complet. Mais pour les DPS, c’est une autre histoire. Des délais d’attente de 45 minutes sont la norme. Si, ensuite, le groupe connaît des ratés et se décompose, c’est beaucoup de temps perdu (Félix Locas, Cyberpresse).

On me dira: joue « tank » ou « healer » dans ce cas. En même temps, je me méfie d’un jeu où deux rôles sont si impopulaires qu’ils rendent une situation aussi déséquilibrée dans un jeu.

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Rejoindre la conversation

2 commentaires

  1. Autant j’adore les jeux vidéos et les jeux de rôle, autant je déteste les MMORPG. Pourquoi jouer à un jeu si tu n’es pas le héros 😉 Imagine un film (ou un roman) suivant un personnage de MMO. Ce serait le film (ou le roman) le plus ennuyeux du monde…

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire