Menu Fermer

Vers une représentation proportionnelle aux régions plutôt que proportionnelle à la population au Québec

Je ne prendrai pas beaucoup de temps aujourd’hui pour commenter l’idée, mais je suis vraiment outré de lire un peu partout la proposition de « représenter les régions » en séparant les cartes électorales en suivant d’autres critères que la population.

Je laisse Gabriel en parler sur son blogue, il en expose très bien l’enjeu.

Ce que Patrick Lagacé, qui en parle dans une chronique puis sur son blogue, conclut (et qui est aussi cité chez Gabriel), c’est ceci:

Bref, je me prépare mentalement à ce que le vote de mes compatriotes de la Gaspésie « pèse » bientôt 66% plus lourd que le mien. Ça va passer comme dans du beurre, bien sûr. Honte aux peureux qui ont cautionné ça.

Lagacé citait aussi une député montréalaise, qui tente de justifier cette décision d’une manière particulièrement malhabile:

La règle des 25% du DGE? Arbitraire, selon elle: «Les gens quittent Montréal pour la banlieue: faudra-t-il enlever des sièges à Montréal?» C’était une question rhétorique. Mais pour Mme Léger, c’est clair: la réponse est non. Pour moi: la réponse est oui. Si Montréal se dépeuple, que la représentation à l’Assemblée nationale représente ce fait. Point. Le poids du Québec diminue dans le pays? Idem.

Cité dans L’Avantage, André Simard, actuel député de Kamouraska-Témiscouata, parle d’un « contre-poids ».

Avec l’ajout de ces critères, nous pourrons maintenir le poids du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie. C’était l’objectif recherché par mes collègues de Matane, de Matapédia, de Rimouski et moi-même.

Autrement dit, il s’agit de « contrer » le poids de la démocratie, le poids de la population elle-même. Déjà que je trouve complètement arbitraire qu’on juge que les députés doivent représenter les régions et non pas autre chose (j’exagère, mais on pourrait penser à diviser les députés suivant l’âge, le revenu, etc.).

Ce « sectionnement » de la population est pour moi arbitraire d’une manière ou d’une autre. D’où l’intérêt d’y aller avec un système proportionnel pour éviter des dérapages.

Articles similaires

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *