Kinephanos sur la légitimation de la culture populaire

Quelques mots pour vous annoncer la parution d’un nouveau numéro de la revue Kinephanos, dont je fais partie du comité éditorial. Ce numéro porte sur la légitimation culturelle et comporte cinq articles, en plus d’une courte introduction rédigée par les co-directeurs du numéro, Dominic Arsenault et Hélène Laurin.

Suivant les propos des co-directeurs, ce numéro revisite la problématique de la légitimation culturelle telle que définie par Pierre Bourdieu par le biais des arts contemporains (dans tous les sens du terme):

Le sociologue français a d’ailleurs théorisé la légitimation culturelle : il s’agit pour lui d’un phénomène d’autonomisation au sens où la légitimité s’acquiert par la nature « fermée » (autonome) des échanges dans un champ culturel donné (par exemple, les ouvrages universitaires) (Laurin et Arsenault 2011).

Je vous invite donc à aller jeter un œil à ce second numéro de notre publication numérique!

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire