Impact des innovations technologiques sur l’historiographie et la théorie du cinéma, du 1er au 6 novembre 2011

Demain débutera le colloque intitulé Impact des innovations technologiques sur l’historiographie et la théorie du cinéma, co-organisé par André Gaudreault du GRAFICS (UdeM) et Martin Lefebvre d’ARTHÉMIS (Concordia). Ce colloque bilingue se déroulera sur six jours à Montréal à la Cinémathèque québécoise et réunit des chercheurs de renom de partout à travers le monde. L’idée de se concentrer sur la théorie et l’historiographie est intéressante, et c’est ce que fait le groupe de recherche ARTHÉMIS dans plusieurs publications. Au lieu de s’intéresser encore à l’impact de la technologie sur les films eux-mêmes, pourquoi ne pas s’éloigner d’un pas de plus et se concentrer sur la réflexion sur les films?

Le site n’est pas hyper-facile de navigation (et je peine à y prendre une image pour agrémenter ce billet), mais vous pourrez tout de même y trouver le programme en format PDF et trouver les conférenciers qui vous intéresseront le plus. Il y a trois panels simultanément, ce qui rend d’autant plus massif l’ensemble du contenu que ces six jours contiendront.

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire