Le rap québécois soutient la grève étudiante

« Qui peut prétendre faire du rap sans prendre position? »
– Obia le chef

Quelques rappeurs québécois proposent chacun un vidéo pour soutenir les étudiants en grève, réalisés par Samuel Daigle-Garneau (alias krlep0ser) et montés par Glockbuster Films.

Obia le chef

Beeyoudee

FiligraNn

DJ Horg

Jules & MurpH

Helmé

BFC

Je disais il y a quelques années qu’il manquait de mobilisation dans le rap québécois: merci à vous de me donner tort!

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Rejoindre la conversation

4 commentaires

  1. Le 10 avril 2012 à 15 h 49 min, Pierre Tremblay a dit :
    Votre commentaire est en attente de validation.
    Il faut comprendre que les facultés en grève sont celles des sciences sociales, donc celles qui a peu ou pas d’impact sur l’économie Québécoise. Elles sont en fait celles non productive et le gouvernement le sait. C’est pourquoi qu’il n’y a pas de raison de s’inquiéter. De toute façon la majorité de ces étudiants finiront par trouver un emploi non conext à leur diplôme. Cet investissement dans ses secteurs doit simplement être réduit puisque c’est à fonds perdus. Malgré le fait que nous sommes la province avec les taux de scolarité les plus bas au Canada, nous sommes après 30 ans la province la plus pauvre, la plus endetté et la plus taxé.
    Comme pour la Grèce, nous pourrons renverser ce mouvement, ou plutôt les banque renverseront se mouvement social puisque nous seront bientôt acculé à la faillite de l’état. Avec maintenant près de 140% de dette vs le PIB (Fédéral et Provincial), la Grèce avait 160%, on pourra enfin couper dans les services dont nous n’avons pas les moyens et que nous empruntons pour nous offrir les services. On pourra couper dans le financement des études, la santé, les pensions des fonctionnaires, leurs salaires et le nombre qui dorment au gourvernement.

    J’encourage donc cette grève, puisque la majorité des étudiants qui font des études notables (medecins, avocats, ingénieurs et comptables) proviennent de familles nanti. Le gel des frais permet donc de maintenir l’écart entre la classe supérieur et la classe moyenne, hé oui, la classe moyenne continuera de payer les études de familles riches.

    Un gros merci a Gabriel Nadeau..

    So so so, solidarité

    Répondre ↓

  2. Je serais surpris de voir des vrais arguments soutenus pour dire que les sciences sociales ne rapportent pas au gouvernement. Surtout si on inclut là-dedans travailleurs sociaux et psychologues, par exemple. Nous ne sommes pas la province avec le taux de scolarité le plus bas, mais nous sommes les moins diplômés au premier cycle universitaire, ce qui n’est pas la même chose, surtout dans un contexte où nous avons le Cégep.

    La classe moyenne ne paie pas les études des mieux nantis davantage qu’elle paie leurs soins de santé, leurs routes, etc. L’impôt progressif est censé être là pour qu’on paie davantage avec un revenu plus élevé.

    Cela dit, en général, il manquerait quelque chose comme des sources et des nuances dans votre commentaire.

  3. Pour les sources, consulte simplement wikipedia: dette federal deu Canada et provincial du Québec. Pour la productivite d’un etat consulte l’Allemagne, seul etat en Europe a offrir des frais universitaire gratuit mais a seulement pour la faculte d’ingénierie. Elle est devenu en 30 ans la puissance economique Europeene.

    Bien entendu au Quebec en devenant la province la plus pauvre, on doit investir d’avantage dans les services sociaux, educateurs specialises etc. Mais c’est connu, investir dans la culture rapporte peu, les conditions de travail sont misérables ainsi que les salaires.

    Au Québec avec nos racines catholique , il faut encore dire que l’argent ne fait pas le bonheur…

    So so so solidarité…

  4. Pour un salaire de $400’000 par an le taux moyen d’imposition est de 32%, il est vrai que pour $70,000 il est de seulement 28%. Wow quelle difference…

    Pourquoi cet écart si bas, et bien il y a en fait tellement d’echapatoir fiscale qu’il faut de pretendre que la classe superieur paie leur part d’impot…

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire