J’ai commencé il y a quelques jours Ogre Battle 64: Person of Lordly Caliber (Quest, 1999) sur un émulateur de Nintendo 64. L’émulation avec Project64 n’est pas parfaite, certaines des couches (souvent celle de fond) ne s’affichant pas correctement ou pas du tout, surtout dans les combats et les cinématiques. Je voulais quand même avoir au moins un aperçu de la suite d’un jeu que j’avais fort apprécié.

Ob64 - Map

Comme plusieurs jeux de rôle, Ogre Battle 64 est un jeu où l’exploration est fondamentale. On parle bien sûr de l’exploration d’un univers fictionnel, mais aussi et surtout l’exploration du système de jeu en général. L’ensemble du jeu est un système et il faut essayer de faire interagir différentes variables entre elles pour découvrir leur potentiel. Dans Ogre Battle (Quest, 1992), par exemple, il faut utiliser l’item Crown sur une Amazon pour la faire se transformer en Princess, très forte car elle permet à tous les personnages de son unité d’avoir une attaque supplémentaire. L’item Crown en premier lieu peut se cacher à différents endroits au hasard. Il semble qu’il soit rare, mais dans une partie j’en ai déjà trouvé quatre!

Ob64 - Unités

Dans Ogre Battle 64, pour recruter des créatures neutres pour diversifier notre armée, on peut retourner visiter les lieux déjà conquis. C’est aussi de cette manière qu’on peut acheter de l’équipement pour nos personnages et des items. En me rendant par hasard dans un village, je choisis un peu par hasard de l’investiguer, en choisissant l’option dans le menu par réflexe, croyant que je tombais sur un village qui avait un magasin. Une dame m’informe qu’on peut se faire faire une robe avec un Bolt of Silk en allant visiter un personnage dans le village de Dardennelles qui y est présent le 15 de chaque mois.

Ob64 - Scénario

Puisque j’ai joué à Ogre Battle sur SNES, je sais qu’il est fort probable que je puisse obtenir dans ce jeu aussi une unité nommée Princess. Comme de fait, en allant voir un walkthrough sur GameFAQs (CyricZ 2005), je constate que c’est l’un des trois items pour avoir une Princess.

Combien de chances avais-je de trouver cette information au départ? Combien en aurais-je eu de trouver ces trois items et de savoir que je dois les combiner sur un même personnage pour avoir une Princess?

Peu. C’est une partie aussi du plaisir des jeux complexes. Bien que les walkthroughs (ou, dans le bon vieux temps, les discussions entre gamers) rendent parfois le tout un peu plus plaisant.

* * *

Deux petites notes sur lesquelles je reviendrai bientôt sans doute.

Constater qu’au début du jeu, on se bat contre des personnages du premier Ogre Battle qu’on a incarné procure une émotion étrange par rapport aux motivations du personnage incarné dans ce jeu-ci.

Lorsqu’on termine un scénario et que certains de nos personnages sont morts au combat sans qu’on ait eu le temps de les ressusciter, il y a un certain nombre de chances qu’ils se transforment en zombies.

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire