Menu Fermer

Tetris et l’immersion tactique d’Ernest Adams

Ernest Adams est un game designer qui écrit beaucoup sur son travail. On lui doit plusieurs ouvrages de game design souvent utilisés à l’université, publiés seuls ou avec Andrew Rollings.

En 2004, il publiait sur le site web Gamasutra un article où il distingue trois types d’immersion: tactique, stratégique et narrative. Pour aller vite, l’immersion narrative concerne le fait d’être pris par l’histoire, les personnages, le monde fictionnel; l’immersion stratégique, d’avoir son attention captée par des défis logiques et intéressants.

L’immersion tactique concerne l’attention à un défi très rapide. C’est lorsque, disons, on joue une partie de Tetris (Bullet-Proof Software, 1989) sur Game Boy et on est « dans la zone », on performe bien parce qu’on a acquis les compétences de base pour jouer et qu’on les exécute avec précision et habileté. Jusqu’à ce qu’une erreur de base vienne nous déstabiliser… et nous faire perdre notre concentration.

Un exemple d’une partie de Tetris que j’ai jouée. Notez quelques déstabilisations vers la fin (autour de 12:00 et 12:25).

Articles similaires

3 commentaires

  1. Guillaume Lajeunesse

    Intéressant !

    J’ai toujours été weird, aux yeux de mes amis, plus jeune, car je n’aimais pas les jeux, justement, où on devait suivre le fil d’une histoire, incarner un personnage. Étonnant pour un rêveur.

    En revanche, l’immersion tactique, ça me parle ! 🙂

  2. Simon Dor

    hehe, peut-être qu’incarner un personnage spécifique ne te permet pas de rêver assez? Le rythme du jeu en immersion tactique a quelque chose de plus « versifié » là où la fiction est plus proche de la prose.

  3. Ping :Deux définitions de l'immersion - Parenthèse vidéoludique

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *