Une citation de Raymond Aron sur son rapport à l’actualité, tirée d’un article de Stéphane Baillargeon dans Le Devoir. Il se questionne sur le rapport qu’un bagage philosophique peut avoir avec l’actualité:

« Il m’est arrivé que le directeur du journal dans lequel j’écrivais me demande : “Que pensez-vous de tel événement ?”, termine Raymond Aron. Et je répondais : “Je n’en pense strictement rien”. Il m’est arrivé dans ma vie, peut-être deux ou trois fois, peut-être plus, de faire des commentaires à chaud sur un événement que je ne pouvais pas interpréter. J’ai dit des bêtises comme tout le monde. Mais j’en ai eu un sentiment d’humiliation beaucoup plus fort que la plupart des autres journalistes. »

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire