Je regroupe mes notes sur ma lecture du livre Pour une esthétique de la réception d’Hans Robert Jauss. Habituellement, je regroupe mes notes plus rapidement mais ça fait déjà quelques années que j’ai terminé celui-là.

Je tombe sur cette citation qui me frappe:

Si l’on voulait ramener à sa plus simple expression ce rôle que nous jouons aux yeux des autres, il faudrait dire ceci: le spécialiste de l’art vit parmi ses contemporains comme le faux bourdon dans la ruche: ce dont tous les autres, les membres respectables de la société, ceux qui travaillent sérieusement, ne peuvent jouir que pendant leurs loisirs, il lui est accordé d’en faire son occupation principale, et il est de surcroît payé pour cela (p. 136).

Jauss, Hans Robert. 1978. Pour une esthétique de la réception. Paris: Gallimard.

Image tirée de Priceminister

Publié par Simon Dor

Simon Dor est professeur en études vidéoludiques à l’Unité d’enseignement et de recherche (UER) en création et nouveaux médias de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue depuis août 2016. Il a soutenu sa thèse de doctorat sur l'histoire des jeux de stratégie en temps réel. Il écrit ici depuis 2006, d'abord comme étudiant en études cinématographiques éventuellement spécialisé en jeu vidéo (2008-2015), puis comme chargé de cours (2013-2016) en études du jeu vidéo (Université de Montréal) et en communication (UQAM). Ses jeux de prédilection sont StarCraft, Sid Meier's Civilization II, Final Fantasy VI, Crusader Kings II et Ogre Battle.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire